Institut ILIADE
Institut ILIADE

Accueil | Bibliothèque idéale | Quelle Europe ?

Quelle Europe ?

Une sélection d'ouvrages de Philippe Conrad, Régis Debray, Chantal Delsol, Louis Dumont, Guillaume Faye, Henri de Grossouvre, Christian Harbulot, Robert D. Kaplan, Yves Lacoste...

Quelle Europe ?
Aymeric Chauprade, Géopolitique. Constantes et changements dans l’histoire (Ellipses, 2003, 4e édition 2013)

Une somme sans équivalent.

Acheter en ligne


Philippe Conrad, Histoire de la Reconquista (PUF, Que sais-Je ?, 1999)

L’ouvrage de référence, pour le public français, sur l’un des épisodes les plus durs mais les plus féconds de l’histoire européenne.


Régis Debray, Eloge des frontières (Folio, poche, 2013)

La frontière comme remède à l’indifférence et comme sauvegarde du vivant. Un manifeste qui, « déchiffrant notre passé, ose faire face à l’avenir ».

Acheter en ligne


Chantal Delsol & Jean-François Mattéi, L’identité de l’Europe (PUF, 2010)

Le paradoxe insoutenable d’une Europe privée de racines et d’identité propre, victime à rebours de son colonialisme culturel. Victor Hugo, Paul Valéry et Albert Camus appelés à la rescousse. Un vibrant plaidoyer, appuyé sur le christianisme : « Si l’Europe n’ose plus se réclamer de sa culture en abdiquant son origine et son destin, elle se dissoudra sans voir quelle se prive tout simplement de sa présence au monde. »

Acheter en ligne


Louis Dumont, L’Idéologie allemande. France-Allemagne et retour (Gallimard, 1991)

Un livre qui, au-delà de son sujet structurant pour « l’espace carolingien » à soutenir et promouvoir, restitue au mot « idéologie » sa dignité.


Guillaume Faye, Nouveau discours à la nation européenne (Albatros, 1985)

Le manifeste d’un patriotisme européen.


Henri de Grossouvre, Paris-Berlin-Moscou. La voie de l’indépendance et de la paix (L’Age d’Homme, 2002)

« Moi je dis qu’il faut faire l’Europe avec pour base un accord entre Français et Allemands. (…) Une fois l’Europe faite sur ces bases (…), alors, on pourra se tourner vers la Russie. Alors, on pourra essayer, une bonne fois pour toutes, de faire l’Europe tout entière avec la Russie aussi, dut-elle changer son régime. Voilà le programme des vrais Européens. Voilà le mien » (De Gaulle, 1949). Par l’auteur de Pour une Europe européenne, une avant-garde pour sortir de l’impasse (Editions Xenia, 2007).


Christian Harbulot, La main invisible des puissances. Les Européens face à la guerre économique (Ellipses, 2005)

La fin des illusions du « village planétaire » et de la « démocratie de marché » comme horizon indépassable de l’humanité. Le monde confronté à l’unilatéralisme américain et à « la perspective d’une hyper puissance chinoise avant la fin du siècle ». Un plaidoyer pour une nouvelle culture de la puissance qui seule permettra à la France et à l’Europe de relever le défi de la guerre économique mondiale.

Acheter en ligne


Robert D. Kaplan, La stratégie du guerrier. De l’éthique païenne dans l’art de gouverner (Bayard, 2003)

La thèse la plus fouillée en faveur de l’extension planétaire de « l’empire du Bien ». Pour comprendre de l’intérieur les ressorts idéologiques du bellicisme américain.


Yves Lacoste, Questions de géopolitique (Le Livre de Poche, 1991)

« La géographie, ça sert d’abord à faire la guerre »… Un recueil d’articles parus dans Hérodote au cours des années 1990, qui relève notamment que la ligne de faille géopolitique est désormais principalement Nord-Sud.


Jordis von Lohaussen, Les Empires et la Puissance (Le Labyrinthe, réédition 1996)

Quand la pensée en termes de continents rejoint la pensée en termes de siècles. « La puissance est comme l’eau : elle ne connaît pas d’espaces vides. La richesse sans défense est toujours une invitation au rapt et au pillage. » Un traité de géopolitique pour l’Europe d’aujourd’hui et de demain.

Acheter en ligne


Bernard Lugan, Décolonisez l’Afrique ! (Ellipses, 2011)

La dénonciation solidement argumentée du mouvement de recolonisation économique, politique, philosophique et morale que subissent les peuples et les pays africains, un demi-siècle après leur « indépendance ». La véritable libération du continent comme condition de l’arrêt des flux migratoires vers les anciennes colonies européennes.

Acheter en ligne


Xavier Raufer, Les nouveaux dangers planétaires (CNRS, Biblis, 2012)

Une analyse rigoureuse du chaos planétaire qui caractérise le stade actuel de la mondialisation. La dénonciation du « syndrome de Byzance » qui guette les décideurs politiques et sécuritaires du Vieux Continent. Heidegger au service d’une doctrine de « décèlement précoce » des menaces réelles.

Acheter en ligne


Alfred Sauvy, L’Europe submergée. Sud-Nord dans 30 ans (Dunod, 1987)

Aux origines du Grand Remplacement : les conséquences, déjà connues il y a près de trente ans, du contraste entre « un jeune Sud débordant de vitalité » et une Europe vieillissante… L’ouvrage prémonitoire du plus grand démographe français.


Oswald Spengler, Prussianité et socialisme (1918, Actes Sud, 1986)

En opposant l’esprit prussien (teutonique) à l’esprit anglo-saxon (viking), Spengler propose des clefs de compréhension originales sur l’opposition fondamentale Europe-Amérique.


Dominique Venner, Le Siècle de 1914 (Pygmalion, 2006)

Une interprétation novatrice de l’histoire européenne au XXe siècle, qui est aussi une fresque de notre ancienne civilisation européenne et un essai définissant les conditions d’une nécessaire renaissance.

Acheter en ligne

Illustration : Pierre-Paul Rubens, L’enlèvement d’Europe (1628). Madrid, musée du Prado