Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘Philippe Conrad’

  • Lecture dissidente : Ce que nous sommes

    Lecture dissidente : Ce que nous sommes

    Face aux lubies qui menacent les peuples euro­péens, la rec­ti­tude poli­tique, la réécri­ture de leur l’histoire, la repen­tance et le Grand rem­pla­ce­ment, il se devait d’y avoir riposte. C’est pour­quoi l’Institut l’Iliade a publié « Ce que nous sommes », mi-mani­feste, mi-manuel. Phi­lippe Conrad y a réuni des plumes au talent indé­niable qui placent cet ouvrage dans la conti­nui­té de l’œuvre de Domi­nique Ven­ner.

    Lire la suite
  • « Ce que nous sommes : Aux sources de l’identité européenne » (Collectif Iliade)

    « Ce que nous sommes : Aux sources de l’identité européenne » (Collectif Iliade)

    Le pré­sident de l’Institut Iliade pour la longue mémoire euro­péenne, Phi­lippe Conrad, un his­to­rien, a réuni pour écrire ce mani­feste qu’est « Ce que nous sommes : Aux sources de l’identité euro­péenne » (Pierre-Guillaume de Roux, édi­teur) un panel d’essayistes de for­ma­tions, de pro­fes­sions et de pas­sions diverses.

    Lire la suite
  • Communiqué de presse du 7 mars 2018 : Ce que nous sommes. Aux sources de l’identité européennev

    Ce que nous sommes. Aux Sources de l’identité européenne, par Christopher Gérard

    Tonique, un vrai cor­dial !, le mani­feste que publie l’Institut Iliade sous la hou­lette de l’historien Phi­lippe Conrad, ancien direc­teur de sémi­naire au Col­lège inter­ar­mées de défense et patron de la défunte Nou­velle Revue d’Histoire. Son exal­ta­tion de la Chré­tien­té médié­vale, un tan­ti­net indul­gente sur le mode de conver­sion de notre conti­nent, touche d’autant plus que la France vient de perdre un offi­cier qui incar­na la figure du che­va­lier.

    Lire la suite
  • « Pour que l’or de l’aurore réponde à l’or du couchant »

    « Pour que l’or de l’aurore réponde à l’or du couchant »

    Faire le choix de la pré­fé­rence civi­li­sa­tion­nelle, réagir à la décons­truc­tion en cours, res­ter atten­tifs à la nature et aux mur­mures des forêts, cher­cher dans un nou­vel héroïsme la voie du salut de nos com­mu­nau­tés, tout cela nous per­met­tra d’entretenir la flamme vacillante des temps obs­curs jusqu’au retour vic­to­rieux de la lumière. Le com­bat est enga­gé mais la tâche est immense pour tous ceux qui savent, après le pro­phète de Sils Maria, que « l’Europe se fera au bord du gouffre ».

    Lire la suite
  • Communiqué de presse du 7 janvier 2018 : Repentance, ahurissement, avachissement… Stop ou encore ? « Fiers d’être Européens ! »

    2018 : Fiers d’être Européens !

    La jour­née est divi­sée en deux séquences. La mati­née (10h-12h30) dres­se­ra le cadre de l’analyse, pour appe­ler à en finir avec la culpa­bi­li­sa­tion des Euro­péens. Inter­vien­dront à cette occa­sion Phi­lippe Conrad (« Pour­quoi s’attaquent-ils à notre His­toire ? »), Javier Por­tel­la (« Du nihi­lisme à l’ethnomasochisme »), ain­si qu’Olivier Dard et Ber­nard Lugan autour d’une table ronde ani­mée par Mar­tial Bild.

    Lire la suite
  • Communiqué de presse du 7 janvier 2018 : Repentance, ahurissement, avachissement… Stop ou encore ? « Fiers d’être Européens ! »

    Communiqué de presse du 7 janvier 2018 : Repentance, ahurissement, avachissement… Stop ou encore ? « Fiers d’être Européens ! »

    Cin­quante ans après Mai 68, le « macro­nisme » achève la vic­toire du libé­ral-libé­ra­lisme le plus débri­dé. Son cœur idéo­lo­gique reste celui de la gauche, mar­quée par l’héritage d’une mau­vaise conscience colo­niale, la repen­tance per­pé­tuelle et obli­ga­toire, la haine de soi. Il est temps d’y mettre un terme en retrou­vant l’amour de nos racines, la fier­té de ce que nous sommes !

    Lire la suite
  • La bataille pour la mémoire. Par Philippe Conrad

    La bataille pour la mémoire. Par Philippe Conrad

    Les récents épi­sodes de la guerre mémo­rielle enga­gée outre-Atlan­tique contre l’héritage de la Confé­dé­ra­tion sudiste pré­fi­gurent sans doute ce qui nous attend dans les années à venir. Dans les États du Vieux Sud, sont dénon­cés les « sym­boles de haine » que seraient les sta­tues ou les déno­mi­na­tions de rues ou d’institutions rap­pe­lant le sou­ve­nir de la guerre de Séces­sion, confon­du exclu­si­ve­ment avec la mémoire de l’esclavage. Ils auront sans doute bien du mal à par­ve­nir à leurs fins.

    Lire la suite
  • Enquete 29

    Enquête sur l’histoire n°29 – Novembre-Décembre 1998 — Dossier : 1918, naissance du XXe siècle

    « Réflexions pour un 11 Novembre » (édi­to­rial de Domi­nique Ven­ner) / Le grand bou­le­ver­se­ment, par Patrick Jan­sen / 1914–1918 : la bar­ba­rie indus­tria­li­sée, par John F. C. Ful­ler / Le désastre au miroir de l’art, par Michel Mar­min / Les étapes de la Grande Guerre, par Phi­lippe Conrad / La guerre vue d’en face : l’heure de Hin­den­burg, par Wer­ner Beu­mel­burg…

    Lire la suite
  • #ColloqueILIADE : L’héritage européen, le connaître le transmettre

    #ColloqueILIADE : Qui sommes-nous, si nous ne sommes pas maîtres de nous, chez nous ?

    Ouver­ture du col­loque « Euro­péens, trans­mettre ou dis­pa­raître » : Qui sommes-nous si nous ne sommes pas maîtres de nous, chez nous ? Par Gré­goire Gam­bier, porte-parole de l’Institut ILIADE.

    Lire la suite
  • Communiqué de presse du 13 février 2017 : « Européens : transmettre ou disparaître »

    Communiqué de presse du 13 février 2017 : « Européens : transmettre ou disparaître »

    Dans le monde qui vient, pour conti­nuer à exis­ter, il fau­dra plus que jamais savoir qui l’on est et d’où l’on vient. En France même, le com­bat poli­tique et celui des idées est un « com­bat de civi­li­sa­tion ». Ce qui se joue, c’est la néces­si­té pour les Fran­çais et les Euro­péens de renouer avec le fil de leur tra­di­tion, que Domi­nique Ven­ner défi­nis­sait comme « ce qui per­sé­vère et tra­verse le temps, ce qui reste immuable et qui tou­jours peut renaître en dépit des contours mou­vants, des signes de reflux et de déclin ».

    Lire la suite
Page 1 sur 41234»