Institut ILIADE
Institut ILIADE

Accueil | Présentation

Présentation

L’Institut ILIADE refuse le grand remplacement et appelle à la défense de notre civilisation. Quand l’esprit se souvient, le peuple se maintient !

Présentation

Œuvrer à la réappropriation
de leur identité par les Européens

Les citoyens actuels de l’Europe mésestiment le rôle joué par leur civilisation dans l’histoire du monde. Cet effacement mémoriel anticipe l’acceptation d’une disparition collective.

Refusant une telle extinction, l’Institut ILIADE pour la longue mémoire européenne entend œuvrer à l’affirmation de la richesse culturelle de l’Europe et à la réappropriation de leur identité par les Européens.

Par cette initiative, nous entendons participer de manière originale, novatrice et la plus décisive possible à un effort plus général – et impérieux : le réveil de la conscience européenne.

Concrètement, l’Institut ILIADE se donne pour vocation la transmission de la longue mémoire européenne.
Cette volonté de transmission passe par des actions de formation, de réflexion, d’information et de communication, afin de faire partager au plus grand nombre l’histoire et la mémoire de la civilisation européenne.

L’Institut traite de l’ensemble des aspects de la civilisation européenne, en insistant sur sa singularité, sa grandeur et son attrait toujours actuel. Il s’agit de fournir du sens et des repères, en particulier aux jeunes générations d’Européens qui seront confrontés aux conséquences vraisemblablement tragiques des événements en cours.

La vocation principale de l’Institut ILIADE est en effet de former des jeunes hommes et des jeunes femmes soucieux de leur histoire toujours à construire. Armés d’une forte culture relative aux traditions et aux valeurs européennes, ils apprennent à discerner ce que l’aventure qui les attend suppose de risques et d’abnégation, mais aussi d’enthousiasme et de joie. Ils sont les animateurs du nécessaire réveil européen, capables de donner à l’action civique ou politique la dimension culturelle et métapolitique indispensable. Leur mot d’ordre : se mettre au service d’une communauté de destin, qui risque de disparaître si elle ne se prend pas en main.

Dans la continuité de la pensée et de l’action de Dominique Venner, une place essentielle est accordée à l’histoire, à la fois matrice d’une méditation profonde de l’à-venir et lieu de l’imprévu, où tout reste donc possible.

L’originalité de l’ILIADE est, notamment par un travail de reformulation et d’actualisation des connaissances, d’allier le sérieux des contenus à leur facilité d’appréhension par le grand public, en particulier par l’usage du numérique. L’objectif est de faire preuve d’une authentique pédagogie, et d’agir en complémentarité ou en soutien des autres initiatives visant les mêmes objectifs.

L’Institut ILIADE s’attache fondamentalement à diffuser une vue du monde en rupture avec le moment mortifère que nous connaissons aujourd’hui, ainsi qu’une attitude d’insoumission à l’égard de la pensée conforme, et ce par tous les moyens disponibles (communication virale, livres, presse, formation, organisation de manifestations et d’activités culturelles, constitution et animation de réseaux…).

Colloque de l’Institut Iliade

Depuis 2015, l’Institut Iliade organise son colloque annuel dans la prestigieuse enceinte de la Maison de la Chimie à Paris. Il représente la grande réunion annuelle des Européens qui souhaitent le rester.

Sur des thématiques fortes et exigeantes (« L’univers esthétique des Européens », « Face à l’assaut migratoire », « Transmettre ou disparaître », « Fiers d’être Européen ! », « L’heure des frontières », « La nature comme socle – pour une écologie à l’endroit ») les orateurs se succédant à la tribune transmettent le message de fond de l’Institut Iliade.

De France mais aussi de pays frères européens, les profils très variés des intervenants – universitaires, politiques, écrivains, journalistes, responsables associatifs, cadres ou auditeurs des formations Iliade – permettent à l’Institut Iliade de s’imposer dans le champ idéologique et métapolitique.

Les interventions de ces orateurs, dont vous pouvez trouver la liste ci-dessous, sont publiées chaque année dans les hors-séries « Annales du Colloque » de notre partenaire Livr’Arbitres et sont également disponibles sur le site de l’institut.

Carlomanno Adinolfi, représentant de Casapound (Italie) ; Ferenc Almássy, rédacteur en chef du Visegrád Post (Hongrie) ; Jean-Philippe Antoni, professeur de géographie à l’Université de Bourgogne ; Alain de Benoist, philosophe, essayiste, éditeur des revues Krisis et Nouvelle École ; Aloysia Biessy, journaliste, auditrice de l’Institut Iliade ; Anne-Laure Blanc, essayiste et blogueuse ; Harald Bosch, maître artisan (Allemagne) ; François Bousquet, écrivain, rédacteur en chef de la revue Éléments, directeur de La Nouvelle Librairie ; Duarte Branquinho, journaliste, écrivain, directeur de l’hebdomadaire O Diabo et président de l’association culturelle Terra e Povo (Portugal) ; Françoise Candelier, institutrice et créatrice d’une école hors contrat ; Renaud Camus, écrivain ; Thibaud Cassel, poète, auditeur de l’Institut Iliade ; Édouard Chanot, rédacteur en chef chez Sputnik, cofondateur de l’Institut Clisthène ; Jean-François Chemain, enseignant et essayiste ; Philippe Christelle, entrepreneur et dirigeant d’un cabinet de conseil ; Philippe Conrad, historien, cofondateur et président de l’Institut Iliade ; Benoît Couëtoux, secrétaire général de l’Institut Iliade ; Paul-Marie Coûteaux, haut fonctionnaire et homme politique ; Olivier Dard, historien, professeur à l’université Paris-Sorbonne ; Slobodan Despot, journaliste, écrivain, cofondateur et directeur des Éditions Xenia (Suisse) ; Koen Dillen, ancien député européen (Belgique) ; Charlotte d’Ornellas, journaliste ; Gérard Dussouy, géographe, professeur émérite à l’Université Montesquieu de Bordeaux ; Romain Espino, porte-parole de Génération Identitaire ; Irène de France, chanteuse, auditrice de l’Institut Iliade ; Grégoire Gambier, délégué général de l’Institut Iliade ; Jean-François Gautier, docteur en philosophie, essayiste ; Christopher Gérard, écrivain (Belgique) ; Mathilde Gibelin, membre des Antigones ; Jean-Yves Le Gallou, essayiste, président de la fondation Polémia, cofondateur de l’Institut Iliade ; Hervé Juvin, essayiste, député européen ; Julien Langella, essayiste, journaliste, co-fondateur de Génération Identitaire et Academia Christiana ; Fabrice Lesade, cofondateur de l’Institut Iliade ; Bernard Lugan, historien, directeur de la revue L’Afrique réelle, cofondateur de l’Institut Iliade ; Michel Maffesoli, sociologue, professeur émérite à l’université Paris-Descartes, membre de l’Institut universitaire de France ; Thibault Mercier, avocat au barreau de Paris, cofondateur du cercle Droit & Liberté, auditeur de l’Institut Iliade ; Jean-Paul Mongin, délégué général de SOS Éducation ; Marie Monvoisin, spécialiste des traditions bretonnes ; Fabien Niezgoda, auteur, professeur agrégé d’histoire-géographie ; Patrick Péhèle, journaliste ; Javier Portella, essayiste, directeur de la revue en ligne El Manifiesto (Espagne) ; Jean Raspail, écrivain ; Lionel Rondouin, normalien, ancien officier parachutiste, chargé de cours en écoles de management ; Pierre-Guillaume de Roux, éditeur ; François Savy, ingénieur ; Adriano Scianca, responsable culturel du mouvement Casapound (Italie) ; Vincenzo Sofo, fondateur du think tank Il Talibano (Italie) ; Rémi Soulié, normalien, docteur ès lettres, critique littéraire et essayiste ; Philip Stein, journaliste et publiciste (Allemagne) ; Anne Trewby, membre des Antigones ; Hadrien Vico, responsable d’un mouvement scout.

Acting to urge Europeans
to recover their identity

Today’s European citizens underrate the part played by their civilisation in the history of the world.  An oblivion which anticipates the resignation to a collective disappearance.

The Institut Iliade for the long-standing European memory, rejects such an extinction and acts to re-assert Europe’s high cultural heritage and to encourage the Europeans to recover their identity.

We intend in a decisive, imaginative and original manner to take part in the awakening of the European conscience.

Namely, Institut Iliade devotes itself to the transmission of the long-standing European memory.

This willingness to “pass the torch”, takes the form of educational programmes, think tanks, information and communication activities aiming to share on the largest scale possible, the history and the heritage of the European civilisation.

The Institute deals with the whole spectrum of attributes making up the European civilisation, putting emphasis on its uniqueness, its grandeur and its continuous powerful attraction. It stands for providing substance and landmarks particularly to the young generation of Europeans who will have to face the probably tragic consequences of ongoing events.

The main task of Institut Iliade is to train young men and women, mindful that their own history is still to be written.  Armed with strong European traditions and values, they are trained to perceive what their upcoming role will imply in terms of risk and sacrifice but also enthusiasm and profound gratification. They are the makers of the necessary European awakening, prepared to provide the civic and political action with its essential cultural and metapolitical dimension. Their aim to devote themselves to serve the European community, which may disappear if it does not pull together and become the master of its own destiny.

Following on from Dominique Venner’s thoughts and action, a major part is devoted to history, which is, at the same time, the crucible for a profound reflection on the future and the place of the unexpected, where everything remains possible.

Through the reformatting and actualization of existing knowledge and thinking, the Institute’s work is original, as it combines quality of content and enables engagement with larger audiences, thanks in particular to the use of digital platforms. The objective is to adopt a truly educational stand and to operate in support of other efforts which have the same objective.

Institut Iliade has essentially set itself the task to deliver a vision of the world diametrically at odds with the grim and deadly period we currently witness today. It aims to promote an assertive attitude in opposition to the so-called correct way of thinking and in order to do so, takes advantage of all the available means: social networks, the publishing of books and papers, educational actions, organisation of cultural events and performances, setting up and encouraging networks and associations.

The yearly symposium of Institut Iliade

Since 2015, Institut Iliade has organised its yearly symposium in the prestigious and well-known premises of the “Maison de la Chimie” in central Paris. This symposium stands as the great annual meeting of the Europeans who intend to remain as such.

On significant and highly challenging themes (such as “The Europeans’ aesthetic environment”; “Confronting the migratory assault”; “To transmit or to disappear”; “Proud to be European”; “Time for borders”; “Nature as an essential foundation for a restored ecology”), the successive lecturers from the tribune pass on the key and essential message of Institut Iliade.

From France and from other European brother countries, the highly diverse background of the lecturers, university scholars, politicians, writers, journalists, association organisers, auditors and people in charge of Iliade training sessions, all contribute to give to Institut Iliade its leading position in the metapolitical field of ideas.

The speeches delivered by these speakers, the list of whom lies below, are each year published in the “Annales du Colloque” special editions, by our partner Livr’Arbitres and are also available from the Institute’s website.

Carlomagno Adinolfi, correspondent for Casa Pound, (Italy); Ferenc Almassy, chief editor of Visegrad Post (Hungary); Jean-Philppe Antoni, Professor of geography at the Université de Bourgogne; Alain de Benoist, philosopher, essayist, publisher of ‘Krisis‘ and ‘Nouvelle Ecole’ magazines; Aloysia Biessy, journalist, auditor at the ‘Institut Iliade’; Anne-Laure Blanc, essayist and blogger; Harald Bosch, master craftsman (Germany); François Bousquet, writer, chief editor of ‘Eléments’ magazine, executive director of ‘La Nouvelle Librairie’; Duarte Branquinho, journalist, writer, director of the weekly magazine ‘O Diabo’ and president of the cultural association ‘Terra e Povo’ (Portugal); Françoise Candelier, school-teacher and founder of a unchartered school; Renaud Camus, writer; Thibaud Cassel, essayist and auditor at the ‘Institut Iliade’; Edouard Chanot, chief editor at ‘Sputnik’, cofounder of the ‘Institut Clisthène’; Jean–François Chemain, teacher and essayist; Philippe Christelle, company manager and director of a consulting firm; Philippe Conrad, historian, cofounder and President of the ‘Institut Iliade’; Benoît Couëtoux, general secretary of the ‘Institut Iliade’; Paul-Marie Coûteaux, high-ranking civil servant, and political figure; Olivier Dard, historian, Professor at the ‘ Université de Paris-Sorbonne ‘; Slobodan Despot, journalist, writer, cofounder and director of the ‘Editions Xenia’ (Switzerland); Koen Dillen, former Member of the European Parliament (Belgium); Charlotte d’Ornellas, journalist; Gérard Dussouy, geographer, former Professor of the ‘Université Montesquieu de Bordeaux’; Romain Espino, former spokesman of ‘Génération Identitaire’; Irène de France, singer, auditor of ‘Institut Iliade’; Grégoire Gambier, general delegate of the ‘Institut Iliade’; Jean-François Gautier, doctor in Philosophy, essayist ; Chritopher Gérard, writer, (Belgium); Mathilde Gibelin, member of ‘Les Antigones’; Jean-Yves Le Gallou, essayist, president of the ‘Fondation Polémia’, cofounder of the ‘Institut Iliade’; Hervé Juvin, essayist, Member of the European Parliament; Julien Langella, essayist, journalist, cofounder of ‘Génération Identitaire’, and ‘Academia Christiana’; Fabrice Lesade, cofounder of the ‘Institut Iliade’; Bernard Lugan, historian, director of the ‘L’Afrique Réelle’ magazine, cofounder of the ‘Institut Iliade’; Michel Maffesoli, sociologist, former Professor at ‘Université Paris Descartes’, member of the ‘Institut Universitaire de France’ ; Thibault Mercier, solicitor, cofounder of the ‘Cercle Droit et Liberté’, auditor at the ‘Institut Iliade’ ; Jean-Paul Mongin, general delegate for ‘SOS Education’; Marie Monvoisin, specialist of Breton traditions; Fabien Niezgoda, author, professor ‘agrégé’ of history and geography; Patrick Pehele, journalist; Javier Portella, essayist, director of the on-line magazine ‘El Manifesto’,(Spain); Jean Raspail, writer; Lionel Rondouin, graduated from the French ‘Ecole Normale’, former Airborne Forces Officer, lecturer  for management schools; Pierre-Guillaume de Roux, editor; François Savy, engineer; Adriano Scianca, in charge of cultural activities for the movement ‘Casa Pound’(Italy); Vincenzo Sofo, founder of the ‘Il Talibano’ think tank, (Italy); Remi Soulié, graduated from the French ‘Ecole Normale’, Phd in literature, literary critic and essayist; Philippe Stein, journalist and publicist, (Germany); Anne Trewby, member of ‘Les Antigones’; Hadrien Vico, Scout movement organizer.