Accueil | Pré­sen­ta­tion

Présentation

L’Institut ILIADE refuse le grand remplacement et appelle à la défense de notre civilisation. Quand l’esprit se souvient, le peuple se maintient !

Œuvrer à la réappropriation de leur identité par les Européens

Œuvrer à la réappropriation
de leur identité par les Européens

Les citoyens actuels de l’Eu­rope més­es­timent le rôle joué par leur civi­li­sa­tion dans l’his­toire du monde. Cet effa­ce­ment mémo­riel anti­cipe l’ac­cep­ta­tion d’une dis­pa­ri­tion collective.

Refu­sant une telle extinc­tion, l’Ins­ti­tut ILIADE pour la longue mémoire euro­péenne entend œuvrer à l’affirmation de la richesse cultu­relle de l’Europe et à la réap­pro­pria­tion de leur iden­ti­té par les Européens.

Par cette ini­tia­tive, nous enten­dons par­ti­ci­per de manière ori­gi­nale, nova­trice et la plus déci­sive pos­sible à un effort plus géné­ral — et impé­rieux : le réveil de la conscience européenne.

Concrè­te­ment, l’Institut ILIADE se donne pour voca­tion la trans­mis­sion de la longue mémoire euro­péenne.
Cette volon­té de trans­mis­sion passe par des actions de for­ma­tion, de réflexion, d’information et de com­mu­ni­ca­tion, afin de faire par­ta­ger au plus grand nombre l’his­toire et la mémoire de la civi­li­sa­tion européenne.

L’Institut traite de l’ensemble des aspects de la civi­li­sa­tion euro­péenne, en insis­tant sur sa sin­gu­la­ri­té, sa gran­deur et son attrait tou­jours actuel. Il s’agit de four­nir du sens et des repères, en par­ti­cu­lier aux jeunes géné­ra­tions d’Européens qui seront confron­tés aux consé­quences vrai­sem­bla­ble­ment tra­giques des évé­ne­ments en cours.

La voca­tion prin­ci­pale de l’Institut ILIADE est en effet de for­mer des jeunes hommes et des jeunes femmes sou­cieux de leur his­toire tou­jours à construire. Armés d’une forte culture rela­tive aux tra­di­tions et aux valeurs euro­péennes, ils apprennent à dis­cer­ner ce que l’a­ven­ture qui les attend sup­pose de risques et d’ab­né­ga­tion, mais aus­si d’enthousiasme et de joie. Ils sont les ani­ma­teurs du néces­saire réveil euro­péen, capables de don­ner à l’action civique ou poli­tique la dimen­sion cultu­relle et méta­po­li­tique indis­pen­sable. Leur mot d’ordre : se mettre au ser­vice d’une com­mu­nau­té de des­tin, qui risque de dis­pa­raître si elle ne se prend pas en main.

Dans la conti­nui­té de la pen­sée et de l’action de Domi­nique Ven­ner, une place essen­tielle est accor­dée à l’histoire, à la fois matrice d’une médi­ta­tion pro­fonde de l’à‑venir et lieu de l’imprévu, où tout reste donc possible.

L’originalité de l’ILIADE est, notam­ment par un tra­vail de refor­mu­la­tion et d’actualisation des connais­sances, d’allier le sérieux des conte­nus à leur faci­li­té d’appréhension par le grand public, en par­ti­cu­lier par l’usage du numé­rique. L’objectif est de faire preuve d’une authen­tique péda­go­gie, et d’agir en com­plé­men­ta­ri­té ou en sou­tien des autres ini­tia­tives visant les mêmes objectifs.

L’Institut ILIADE s’attache fon­da­men­ta­le­ment à dif­fu­ser une vue du monde en rup­ture avec le moment mor­ti­fère que nous connais­sons aujourd’hui, ain­si qu’une atti­tude d’insoumission à l’égard de la pen­sée conforme, et ce par tous les moyens dis­po­nibles (com­mu­ni­ca­tion virale, livres, presse, for­ma­tion, orga­ni­sa­tion de mani­fes­ta­tions et d’activités cultu­relles, consti­tu­tion et ani­ma­tion de réseaux…).

Colloque de l’Institut Iliade

Depuis 2015, l’Institut Iliade orga­nise son col­loque annuel dans la pres­ti­gieuse enceinte de la Mai­son de la Chi­mie à Paris. Il repré­sente la grande réunion annuelle des Euro­péens qui sou­haitent le rester.

Sur des thé­ma­tiques fortes et exi­geantes (« L’u­ni­vers esthé­tique des Euro­péens », « Face à l’as­saut migra­toire », « Trans­mettre ou dis­pa­raître », « Fiers d’être Euro­péen ! », « L’heure des fron­tières », « La nature comme socle – pour une éco­lo­gie à l’en­droit ») les ora­teurs se suc­cé­dant à la tri­bune trans­mettent le mes­sage de fond de l’Institut Iliade.

De France mais aus­si de pays frères euro­péens, les pro­fils très variés des inter­ve­nants — uni­ver­si­taires, poli­tiques, écri­vains, jour­na­listes, res­pon­sables asso­cia­tifs, cadres ou audi­teurs des for­ma­tions Iliade — per­mettent à l’Institut Iliade de s’im­po­ser dans le champ idéo­lo­gique et métapolitique.

Les inter­ven­tions de ces ora­teurs, dont vous pou­vez trou­ver la liste ci-des­sous, sont publiées chaque année dans les hors-séries « Annales du Col­loque » de notre par­te­naire Livr’Arbitres et sont éga­le­ment dis­po­nibles sur le site de l’institut.

Car­lo­man­no Adi­nol­fi, repré­sen­tant de Casa­pound (Ita­lie) ; Ferenc Almás­sy, rédac­teur en chef du Vise­grád Post (Hon­grie) ; Jean-Phi­lippe Anto­ni, pro­fes­seur de géo­gra­phie à l’Université de Bour­gogne ; Alain de Benoist, phi­lo­sophe, essayiste, édi­teur des revues Kri­sis et Nou­velle École ; Aloy­sia Bies­sy, jour­na­liste, audi­trice de l’Institut Iliade ; Anne-Laure Blanc, essayiste et blo­gueuse ; Harald Bosch, maître arti­san (Alle­magne) ; Fran­çois Bous­quet, écri­vain, rédac­teur en chef de la revue Élé­ments, direc­teur de La Nou­velle Librai­rie ; Duarte Bran­quin­ho, jour­na­liste, écri­vain, direc­teur de l’hebdomadaire O Dia­bo et pré­sident de l’association cultu­relle Ter­ra e Povo (Por­tu­gal) ; Fran­çoise Can­de­lier, ins­ti­tu­trice et créa­trice d’une école hors contrat ; Renaud Camus, écri­vain ; Thi­baud Cas­sel, poète, audi­teur de l’Institut Iliade ; Édouard Cha­not, rédac­teur en chef chez Sput­nik, cofon­da­teur de l’Institut Clis­thène ; Jean-Fran­çois Che­main, ensei­gnant et essayiste ; Phi­lippe Chris­telle, entre­pre­neur et diri­geant d’un cabi­net de conseil ; Phi­lippe Conrad, his­to­rien, cofon­da­teur et pré­sident de l’Institut Iliade ; Benoît Couë­toux, secré­taire géné­ral de l’Institut Iliade ; Paul-Marie Coû­teaux, haut fonc­tion­naire et homme poli­tique ; Oli­vier Dard, his­to­rien, pro­fes­seur à l’université Paris-Sor­bonne ; Slo­bo­dan Des­pot, jour­na­liste, écri­vain, cofon­da­teur et direc­teur des Édi­tions Xenia (Suisse) ; Koen Dillen, ancien dépu­té euro­péen (Bel­gique) ; Char­lotte d’Ornellas, jour­na­liste ; Gérard Dus­souy, géo­graphe, pro­fes­seur émé­rite à l’Université Mon­tes­quieu de Bor­deaux ; Romain Espi­no, porte-parole de Géné­ra­tion Iden­ti­taire ; Irène de France, chan­teuse, audi­trice de l’Institut Iliade ; Gré­goire Gam­bier, délé­gué géné­ral de l’Institut Iliade ; Jean-Fran­çois Gau­tier, doc­teur en phi­lo­so­phie, essayiste ; Chris­to­pher Gérard, écri­vain (Bel­gique) ; Mathilde Gibe­lin, membre des Anti­gones ; Jean-Yves Le Gal­lou, essayiste, pré­sident de la fon­da­tion Polé­mia, cofon­da­teur de l’Institut Iliade ; Her­vé Juvin, essayiste, dépu­té euro­péen ; Julien Lan­gel­la, essayiste, jour­na­liste, co-fon­da­teur de Géné­ra­tion Iden­ti­taire et Aca­de­mia Chris­tia­na ; Fabrice Lesade, cofon­da­teur de l’Institut Iliade ; Ber­nard Lugan, his­to­rien, direc­teur de la revue L’Afrique réelle, cofon­da­teur de l’Institut Iliade ; Michel Maf­fe­so­li, socio­logue, pro­fes­seur émé­rite à l’université Paris-Des­cartes, membre de l’Institut uni­ver­si­taire de France ; Thi­bault Mer­cier, avo­cat au bar­reau de Paris, cofon­da­teur du cercle Droit & Liber­té, audi­teur de l’Institut Iliade ; Jean-Paul Mon­gin, délé­gué géné­ral de SOS Édu­ca­tion ; Marie Mon­voi­sin, spé­cia­liste des tra­di­tions bre­tonnes ; Fabien Niez­go­da, auteur, pro­fes­seur agré­gé d’histoire-géographie ; Patrick Péhèle, jour­na­liste ; Javier Por­tel­la, essayiste, direc­teur de la revue en ligne El Mani­fies­to (Espagne) ; Jean Ras­pail, écri­vain ; Lio­nel Ron­douin, nor­ma­lien, ancien offi­cier para­chu­tiste, char­gé de cours en écoles de mana­ge­ment ; Pierre-Guillaume de Roux, édi­teur ; Fran­çois Savy, ingé­nieur ; Adria­no Scian­ca, res­pon­sable cultu­rel du mou­ve­ment Casa­pound (Ita­lie) ; Vin­cen­zo Sofo, fon­da­teur du think tank Il Tali­ba­no (Ita­lie) ; Rémi Sou­lié, nor­ma­lien, doc­teur ès lettres, cri­tique lit­té­raire et essayiste ; Phi­lip Stein, jour­na­liste et publi­ciste (Alle­magne) ; Anne Trew­by, membre des Anti­gones ; Hadrien Vico, res­pon­sable d’un mou­ve­ment scout.

Work towards the reappropriation
of their identity by Europeans

Cur­rent Euro­pean citi­zens més­es­timent the role their civi­li­za­tion in the his­to­ry of the world. This memo­rial erase anti­ci­pates accep­ting a col­lec­tive demise.

Refu­sing such ter­mi­na­tion, the Ins­ti­tute for the long Euro­pean ILIADE memo­ry intends to work on the affir­ma­tion of the cultu­ral rich­ness of Europe and the reap­pro­pria­tion of their iden­ti­ty by Europeans.

Through this ini­tia­tive, we intend to par­ti­ci­pate in an ori­gi­nal, inno­va­tive and deci­sive pos­sible for a broa­der effort — and com­pel­ling : the awa­ke­ning of the conscience of Europe .

Spe­ci­fi­cal­ly, the Ins­ti­tute ILIADE itself the voca­tion of trans­mis­sion of the long Euro­pean memory.

This willin­gness trans­mis­sion is through trai­ning, reflec­tion, infor­ma­tion and com­mu­ni­ca­tion, in order to share as many his­to­ry and memo­ry of the Euro­pean civilization.

The Ins­ti­tute deals with all aspects of Euro­pean civi­li­za­tion, empha­si­zing its uni­que­ness , its size and its attrac­ti­ve­ness still cur­rent. This is to pro­vide direc­tion and bench­marks, espe­cial­ly the youn­ger gene­ra­tion of Euro­peans who will face the like­ly conse­quences tra­gic cur­rent events.

The main pur­pose of the Ins­ti­tute is indeed ILIADE to train young men and young women still conscious sto­ry buil­ding. Armed with a strong culture on tra­di­tions and Euro­pean values, they learn to dis­cern what the adven­ture that awaits assume risk and sacri­fice, but also enthu­siasm and joy. They are the faci­li­ta­tors of the neces­sa­ry Euro­pean awa­ke­ning , capable of giving to civic or poli­ti­cal action the cultu­ral dimen­sion and meta­po­li­ti­cal indis­pen­sable. Their mot­to : to serve a com­mu­ni­ty of des­ti­ny, which could disap­pear if it does not take him­self in hand.

In conti­nua­tion of the thought and action of Domi­nique Ven­ner , a key role is given to the sto­ry , both die of a deep medi­ta­tion is to come and place of the unex­pec­ted , where eve­ry­thing remains the­re­fore possible.

The ori­gi­na­li­ty of the Iliad is, inclu­ding a wor­king refor­mu­la­tion and upda­ting of know­ledge, to com­bine the serious content to their ease of unders­tan­ding by the gene­ral public, in par­ti­cu­lar through the use of digi­tal tech­no­lo­gy. The objec­tive is to demons­trate an authen­tic peda­go­gy, and act in com­ple­men­ta­ri­ty or in sup­port of other ini­tia­tives with the same objectives.

The Ins­ti­tute ILIADE basi­cal­ly seeks to dis­se­mi­nate a world view at odds with the dead­ly moment we know today, and that an atti­tude of diso­be­dience toward thin­king in line, and by all means Avai­lable (viral com­mu­ni­ca­tion, books, news, trai­ning, orga­ni­za­tion of events and cultu­ral acti­vi­ties, for­ma­tion and ani­ma­tion networks …).

Symposium

Eve­ry year, since 2015, the Iliade Ins­ti­tute orga­nises its sym­po­sium at the pres­ti­gious Mai­son de la Chi­mie in Paris. It is the pin­nacle mee­ting of Euro­peans who intend to retain their identity.

On impor­tant and chal­len­ging themes (“The aes­the­tic sphere of Euro­peans”, “In front of the migra­to­ry assault”, “Pas­sing down or disap­pea­ring”, “Proud to be Euro­peans”, “Time of the bor­ders”, “Nature as a foun­da­tion, put­ting eco­lo­gy right side up”), spea­kers will in turn deli­ver a cohe­sive mes­sage which is core to the Iliade Institute.

The spea­kers from diverse fields and dis­ci­plines such as aca­de­mics, poli­ti­cians, wri­ters, jour­na­lists, heads of NGOs, exe­cu­tives and lis­te­ners of the Iliade Ins­ti­tute, from France but also from all over Europe, allow us to be asser­tive in the meta­po­li­ti­cal and ideo­lo­gi­cal field.

You will find below the list of theses spea­kers. Their speeches are publi­shed each year in a spe­cial issue of the maga­zine “Livr’Ar­bitre” and on our web­site as well.

Car­lo­man­no Adi­nol­fi, Casa­pound (Ita­ly); Ferenc Almás­sy, edi­tor-in-chief of the Vise­grád Post (Hun­ga­ry); Jean-Phi­lippe Anto­ni, geo­gra­phy pro­fes­sor at the Uni­ver­si­ty of Bur­gun­dy (France); Alain de Benoist, phi­lo­so­pher, essayist, edi­tor of the maga­zines Kri­sis and Nou­velle École (France); Aloy­sia Bies­sy, repor­ter, lis­te­ner of the Iliade Ins­ti­tute (France); Anne-Laure Blanc, blog­ger and essayist (France); Harald Bosch, mas­ter crafts­man (Ger­ma­ny); Fran­çois Bous­quet, wri­ter, edi­tor-in-chief of Élé­ments, mana­ger of La Nou­velle Librai­rie (France); Duarte Bran­quin­ho, repor­ter, wri­ter, direc­tor of the week­ly maga­zine O Dia­bo and pre­sident of the NGO Ter­ra e Povo (Por­tu­gal) ; Fran­çoise Can­de­lier, tea­cher and foun­der of a pri­vate school (France); Renaud Camus, wri­ter (France); Thi­baud Cas­sel, poet, lis­te­ner of the Iliade Ins­ti­tute ; Édouard Cha­not, edi­tor-in-chief at Sput­nik chan­nel, cofoun­der of the Clis­thène Ins­ti­tute (France); Jean-Fran­çois Che­main, tea­cher and essayist (France); Phi­lippe Chris­telle, entre­pre­neur and consul­ting firm CEO (France); Phi­lippe Conrad, his­to­rian, cofoun­der and pre­sident of the Iliade Ins­ti­tute (France); Benoît Couë­toux, secre­ta­ry-gene­ral of the Iliade Ins­ti­tute (France); Paul-Marie Coû­teaux, senior civil ser­vant and poli­ti­cian (France); Oli­vier Dard, his­to­rian, pro­fes­sor at the Paris Sor­bonne Uni­ver­si­ty ; Slo­bo­dan Des­pot, jour­na­list, wri­ter, cofoun­der and mana­ger of the publi­shing house Xenia (Swit­zer­land); Koen Dillen, for­mer Mem­ber of the Euro­pean Par­lia­ment (Bel­gium); Char­lotte d’Ornellas, jour­na­list (France); Gérard Dus­souy, geo­gra­pher, eme­ri­tus pro­fes­sor at the Mon­tes­quieu Uni­ver­si­ty of Bor­deaux ; Romain Espi­no, NGO Géné­ra­tion Iden­ti­taire spo­ke­per­son (France); Irène de France, sin­ger, lis­te­ner of the Iliade Ins­ti­tute (France); Gré­goire Gam­bier, repre­sen­ta­tive of the Iliade Ins­ti­tute (France); Jean-Fran­çois Gau­tier, PhD, essayist (France); Chris­to­pher Gérard, wri­ter (Bel­gium) ; Mathilde Gibe­lin, mem­ber of the NGO Les Anti­gones (France); Jean-Yves Le Gal­lou, essayist, pre­sident of the NGO Polé­mia, cofoun­der of the Iliade Ins­ti­tute (France); Her­vé Juvin, essayist, MEP ; Julien Lan­gel­la, essayist, jour­na­list, co-foun­der of Géné­ra­tion Iden­ti­taire and Aca­de­mia Chris­tia­na ; Fabrice Lesade, cofoun­der of the Iliade Ins­ti­tute (France); Ber­nard Lugan, his­to­rian, direc­tor of the maga­zine L’Afrique réelle, cofoun­der of the Iliade Ins­ti­tute (France); Michel Maf­fe­so­li, socio­lo­gist, pro­fes­sor eme­ri­tus at Paris-Des­cartes Uni­ver­si­ty, mem­ber of the Ins­ti­tut uni­ver­si­taire de France ; Thi­bault Mer­cier, lawyer, cofoun­der of the think tank « Droit & Liber­té », lis­te­ner of the Iliade Ins­ti­tute (France); Jean-Paul Mon­gin, repre­sen­ta­tive of the think tank SOS Édu­ca­tion (France); Marie Mon­voi­sin, expert in the folk­lore and tra­di­tions of Brit­ta­ny (France); Fabien Niez­go­da, author, Asso­ciate Pro­fes­sor of His­to­ry and Geo­gra­phy ; Patrick Péhèle, jour­na­list (France); Javier Por­tel­la, essayist, direc­tor of the online media El Mani­fies­to (Spain); Jean Ras­pail, wri­ter (France); Lio­nel Ron­douin, for­mer student of the Ecole Nor­male, for­mer para­troo­per offi­cer, part-time lec­tu­rer in mana­ge­ment col­leges (France); Pierre-Guillaume de Roux, publi­sher (France); Fran­çois Savy, engi­neer (France, Ger­ma­ny); Adria­no Scian­ca, Casa­pound (Ita­ly) ; Vin­cen­zo Sofo, foun­der of the think tank Il Tali­ba­no (Ita­ly) ; Rémi Sou­lié, for­mer student of the Ecole Nor­male, PhD, lite­ra­ry cri­ti­cism and essayist (France); Phi­lip Stein, repor­ter and publi­cist (Ger­ma­ny); Anne Trew­by, mem­ber of the NGO Les Anti­gones ; Hadrien Vico, in charge of a scou­ting movement.