Institut ILIADE
Institut ILIADE

Accueil | Bibliothèque idéale | La longue mémoire européenne : nos racines, notre héritage

La longue mémoire européenne : nos racines, notre héritage

Une sélection d'ouvrages de Philippe Ariès, Robert Brasillach, François Chamoux, Chrétien de Troyes, Pierre Corneille, Dante, Bernard Delvaille, Georges Dumézil, Paul Fabre...

La longue mémoire européenne : nos racines, notre héritage
Philippe Ariès, Essais sur l’histoire de la mort en Occident (1975, Points Seuil, 2015)

L’évolution des attitudes devant la mort de l’homme occidental. Du temps de la « mort apprivoisée », au Moyen Age, jusqu’au vaste mouvement de refoulement qui débute au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle, et mène jusqu’à nous. Une approche novatrice de l’inconscient collectif européen.

Acheter en ligne


Robert Brasillach, Anthologie de la poésie grecque (1950, Le Livre de Poche, 1995)

Un recueil toujours jeune et pertinent.


François Chamoux, La civilisation grecque (1963, coll. Les grandes civilisations, Arthaud, 1983)

Un classique, servi par une connaissance à la fois savante et intime du monde grec. A lire dans la même collection : La civilisation hellénistique (du même auteur, 1993), La civilisation de l’Occident médiéval (Jacques Le Goff, 1977, rééd. poche 2008), La civilisation de la Renaissance (Jean Delumeau, 1993), La civilisation de l’Europe classique et La civilisation des Lumières (Pierre Chaunu, 1993).

Acheter en ligne


La Chanson de Roland (texte intégral bilingue, Le Livre de poche, coll. Lettres gothiques, 1990)

De l’Histoire à la légende, les hauts faits des chevaliers carolingiens.

Acheter en ligne


La Chanson des Niebelungen (Gallimard, 2001)

La première épopée allemande, écrite vers 1200. Siegfried, le trésor du dragon Fafnir, les preux chevaliers de Burgundie et les châteaux forts du Niederland… Une pièce essentielle du patrimoine européen, issue de la mythologie germanique et nordique, magnifiée par l’opéra de Wagner (Der Ring des Nibelungen, 1876). Le texte est ici suivi de La Plainte assimilée à la quarantième aventure de la Chanson, une glorification de la dynastie des Staufen, qui se considéraient comme les descendants des Burgondes.

Acheter en ligne


Chrétien de Troyes, Romans de la Table Ronde (Folio, 1975)

Le Chevalier à la charrette est l’un des premiers romans en langue française (1170). Ce recueil préfacé et dirigé par Jean-Pierre Foucher constitue une excellente introduction à la « matière de Bretagne » et au merveilleux celtique. Pour l’éditeur, « c’est tout le symbolisme des vieux contes de Celtie ou de Rome qui revit à travers les mille péripéties et mystères du cycle courtois. L’amour y est valeur suprême ».

Acheter en ligne


Pierre Corneille, Le Cid (1637, J’ai Lu, Librio, 2014)

Toutes les qualités et les tourments du héros classique. Le dilemme cornélien à l’état pur, comme un reflet de la force, de la beauté et de l’exigence éthique du Grand Siècle.

Acheter en ligne


Dante, La Divine Comédie (Commedia, 1306-1321, traduction de Marc Scialom in Œuvres complètes, Le Livre de Poche, 1996)

« Laissez toute espérance » (Enfer, III, 9)… L’un des chefs-d’œuvre de la littérature européenne, à l’architecture aussi complexe que rigoureuse. Le poète décrit son cheminement initiatique, didactique, purificateur et mystique à travers les trois « royaumes » du péché, du repentir et de la contemplation des éternelles vérités.

Acheter en ligne


Bernard Delvaille, Mille et cent ans de poésie française (Robert Laffont, Bouquins, 1991)

La continuité de grands auteurs lyriques à travers les siècles, des troubadours aux surréalistes. Pour redécouvrir en particulier Guillaume d’Aquitaine et Chrétien de Troyes, Thibaud de Champagne et Rutebeuf, Charles d’Orléans et François Villon…

Acheter en ligne


Georges Dumézil, Mythes et dieux des Indo-européens (Flammarion, Champs, 1992)

Recueil de textes réunis et présentés par Hervé Coutau-Bégarie. Une excellente introduction à une œuvre foisonnante et « révolutionnaire ».

Acheter en ligne


Paul Fabre, Anthologie des troubadours, XIIe-XIVe siècle (Paradigme, 2010)

Anthologie de 143 poèmes lyriques occitans, de Guilhem de Peiteus à Raimond de Cornet, en passant par Bernard de Ventadour, Bertrand de Born, Peire Vidal, Gui d’Ussel, Peire Cardenal… En version bilingue, pour une plongée dans un univers mental et esthétique singulier, creuset d’une civilisation à la fois virile et raffinée.

Acheter en ligne


Christian J. Guyonvarc’h et Françoise Le Roux, La civilisation celtique (Editions Ouest-France Université, 1990)

Un solide manuel d’initiation à la connaissance des Celtes, par les meilleurs connaisseurs français du sujet.

Acheter en ligne


Pierre Hadot, Eloge de la philosophie antique (1982, Allia, 7e édition, 2012)

Cette « leçon inaugurale au Collège de France » est un texte bref mais riche, abordant la différence entre la philosophie antique (recherche de la sagesse) et ce que l’on appelle généralement « philosophie » aujourd’hui (abstractions et systèmes souvent abscons).

Acheter en ligne


Jean Haudry, Les Indo-Européens (1981, PUF, Que sais-je ?, 1992)

La meilleure synthèse sur la matrice ethnoculturelle de la Vieille Europe. Epuisé et volontairement non retiré depuis des années par les Puf, une édition mise à jour et augmentée est proposée par les Editions de la Forêt (leseditionsdelaforet.com).

Acheter en ligne


Théodore Hersart de La Villemarqué, Le Barzhaz Breizh (1839, Coop Breizh, 1997)

Un trésor impérissable, recueil de la littérature orale de Bretagne. Un exemple des valeurs et de la vision du monde véhiculées par les vieilles sociétés rurales en Europe. Une œuvre fondatrice, qui a permis aux Bretons d’entrer dans le XXe siècle avec une langue et une nation.

Acheter en ligne


Hésiode, Théogonie. La naissance des dieux (Rivages-Poche, 1993)

Le chant en l’honneur des dieux. Poésie et religion mêlées. Un chef-d’œuvre de la littérature antique, précédé dans cette version d’un bref essai de Jean-Pierre Vernant.

Acheter en ligne


Homère, Iliade (traduction de Paul Mazon, préface de Pierre Vidal-Naquet, Folio classique, 1975)

L’incomparable poème de nos origines.

Acheter en ligne


Homère, Odyssée (traduction de Philippe Jaccottet, La Découverte Poche, 2004)

La meilleure traduction du poème de l’aventure et de la destinée.

Acheter en ligne


Lucien Jerphagnon, Julien, dit l’Apostat (Tallandier, 2008)

Par l’un des meilleurs connaisseurs du monde antique, qui est aussi un philosophe, le récit le plus complet, le plus vivant et le plus honnête du destin tragique du jeune empereur qui aurait pu restaurer le paganisme antique après Constantin. Préface de Paul Veyne.

Acheter en ligne


Lucien Jerphagnon, A l’école des Anciens (Perrin, 2014)

Un savoir pénétré d’ironie et d’érudition, puisé aux meilleures sources de notre longue mémoire.

Acheter en ligne


Camille Jullian, Vercingétorix (Tallandier, 1977)

Par l’un des maîtres du sujet, « un récit historique qui reste incomparable de grandeur, d’intelligence et de beauté » (Dominique Venner). Sur le même sujet, dans un style romancé mais réussi, voir Vercingétorix. Le défi des druides, de Cécile Guignard-Vanuxem (Cheminements, 1997).

Acheter en ligne


Venceslas Kruta, Les Celtes (Robert Laffont, Bouquins, 2000)

Histoire et dictionnaire des peuples celtiques des origines à la romanisation et au christianisme.

Acheter en ligne


La légende arthurienne (Robert Laffont, coll. Bouquins, 1989)

Les plus célèbres romans de la Table ronde.

Acheter en ligne


Elias Lönnrot, Le Kalevala, épopée des Finnois (Gallimard, 1991)

Mythes, légendes, récits héroïques et épiques, compilés au XIXe siècle par le folkloriste Elias Lönnrot. La pierre angulaire de l’identité nationale finlandaise.

Acheter en ligne


Lucrèce, De la nature (De rerum natura, traduction de J. Kany-Turpin, Garnier-Flammarion, 1997)

Le grand poème d’invitation à la connaissance des mystères de la nature, comme affranchie de toute finalité. Le prolongement, en latin, de l’épicurisme hellénique. Mais avec une autre tenue, et un autre avenir.

Acheter en ligne


Jean Mabire, Les dieux maudits (Copernic, 1978)

Une introduction toujours actuelle aux récits de la mythologie nordique.


Marc Aurèle, Pensées pour moi-même (GF Flammarion, 1999)

Dans un style simple et direct, une suite d’épigrammes et de courtes réflexions portant sur le devoir, la mort et la conduite du sage face au tragique de la vie. La philosophie en action. L’essence d’une vision européenne – « aristocratique » – de l’existence.

Acheter en ligne


Frédéric Mistral, Mireille ou Mirèio (1859, édition bilingue franco-provençal, Grasset, Les Cahiers Rouges, 2004)

Sublime poème épique en douze chants, qui est à la troisième fonction « dumézilienne » ce que la Chanson de Roland est à la deuxième.

Acheter en ligne


Blaise de Monluc, Commentaires, 1521-1576 (1592, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1964)

Pour le récit et les commentaires de l’un des épisodes les plus sombres de l’histoire de France – les Guerres de religion. Pour les valeurs de « l’homme d’épée » dont Monluc se voulait l’exemple brillant. Et « pour le français dru d’avant Malherbe » (Dominique Venner).


Plutarque, Les vies des hommes illustres (traduction de Jacques Amyot, Nabu Press, 2012)

Les grands hommes de l’Antiquité vus par l’un des plus grands historiens grecs. Un témoignage capital.


Jean Racine, Phèdre (1677-1687, Magnard, Classiques & Patrimoine, 2012)

« C’est Vénus tout entière à sa proie attachée ». Euripide et la sagesse des Anciens toujours d’actualité. Une tragédie incontournable.

Acheter en ligne


Ernest Renan, Marc Aurèle (1882, in Histoire et Parole, Robert Laffont, 1992)

Le crépuscule de l’empire romain et « la fin du monde antique ».


Le Roman de Tristan et Iseult, version de Joseph Bédier (Folio, 2009)

Le plus grand et le plus beau roman médiéval d’amour et de mort. L’un des fondements celtiques de l’imaginaire occidental.

Acheter en ligne


Jacqueline de Romilly, Hector (1997, Livre de Poche, 1999)

Un excellent exemple d’une lecture toujours actuelle d’Homère.

Acheter en ligne


Jacqueline de Romilly, Homère (1985, PUF, Que Sais-je ?, réédition 2014)

Bonne synthèse introduisant à la connaissance d’Homère et des questions posées par les poèmes fondateurs de l’identité européenne.

Acheter en ligne


Paul Sébillot, Croyances, mythes et légendes des pays de France (Omnibus, 2002, réédition 2010)

Toutes les légendes, les événements fantastiques et les récits extraordinaires recensés dans le moindre de nos villages, du Moyen Age au début du XXe siècle. Une somme d’une valeur ethnographique incomparable, reflet de cette forme « d’unité dans la diversité » si caractéristique de la France, et d’un affrontement toujours actif entre « pensée mythique » et « pensée rationaliste ». Pour les lecteurs intéressés, approfondir avec la grande synthèse entreprise par Arnold Van Gennep sur Le folklore français (3 tomes chez Robert Laffont, coll. Bouquins, 1998-1999).

Acheter en ligne


Snorri Sturluson, L’Edda : Récits de mythologie nordique (traduction de François-Xavuer Dillmann, Gallimard, 1991)

Unique récit de la mythologie nordique, la seule œuvre qui permette d’appréhender les croyances scandinaves d’avant la christianisation.

Acheter en ligne


Tacite, Germanie (Arléa, 2011)

Le texte antique de référence sur les anciens Germains. Tacite s’y montre tour à tour effrayé et fasciné par les mœurs des Germains qu’il oppose à la décadence romaine de son temps.

Acheter en ligne


Dominique Venner, Histoire et tradition des Européens (Le Rocher, 2002, réédition modifiée, 2004)

Un ouvrage de métaphysique de l’histoire qui a renouvelé le socle conceptuel de l’identité européenne, d’Homère aux grands textes médiévaux (chevalerie et amour courtois).

Acheter en ligne


Paul Veyne, Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ? (1983, Points Seuil, 2014)

Un essai décisif sur « l’imagination constituante », en fait sur la notion de croyance dans l’antiquité hellénique, avant l’irruption des monothéismes.

Acheter en ligne


Virgile, L’Enéide (Albin Michel/Les Belles Lettres, 2012)

L’épopée latine par excellence. Une nouvelle traduction pleine de souffle proposée par Paul Veyne.

Acheter en ligne


Philippe Walter, Arthur, l’Ours et le Roi (Imago, 2002)

Quand le roi Arthur reprend sa véritable stature. Émanant de la tradition orale et de la mémoire populaire préchrétienne, le souverain mythique « hérite par bien des aspects d’une antique créature de la mythologie celtique, celle de l’ours sacré des cultes cosmiques ». Par un spécialiste de la littérature française du Moyen Age et en particulier du cycle du Graal – cf. également ses ouvrages sur Yvain (1995), Perceval (2004), Galaad (2004), Gauvain (2013), Merlin ou le Savoir du monde (2014 pour la 3e édition revue et corrigée).

Acheter en ligne


Philippe Walter, Mythologie chrétienne. Rites et mythes du Moyen Age (éditions Entente, 1992)

Des éléments essentiels de compréhension de cette mythologie chrétienne du Moyen Age, « qui laisse encore autour de nous tant de rites incompris (des feux de la Saint-Jean au sapin de Noël) et tant de saints si bizarres et si peu catholiques »… Une étude novatrice sur les voies et moyens d’adaptation du christianisme au vieux socle des croyances « primitives » des peuples européens.