Institut ILIADE
Institut ILIADE

Accueil | Matières à réflexion | Actualités | Dominique Venner, ou l’histoire devant nous

Dominique Venner, ou l’histoire devant nous

Dominique Venner fut un grand historien. Non pas un universitaire mais un sismographe. Pour lui, l’histoire n’est pas une matière morte à exposer dans les musées. C’est la loi du devenir toujours en mouvement.

Dominique Venner, ou l’histoire devant nous

Grandeur et décadences de l’Europe publié par les éditions Via Romana est le recueil des célèbres éditoriaux de Dominique Venner, écrits pour les revues historiques qu’il a dirigées : Enquête sur l’histoire de 1992 à 2000, puis La Nouvelle Revue d’Histoire de 2002 à sa mort volontaire en 2013.

À partir d’un fait historique, d’une actualité, d’un ouvrage ou d’un auteur, Dominique Venner nous y livre ses réflexions et sa pensée historique. Il réussit, avec la plume qu’on lui connaît, acérée comme une épée mais sensible comme un arc, ou comme un cerisier en fleurs cher aux « samouraïs d’Occident », à surprendre le lecteur par un lien inédit entre le fait et l’idée qu’il développe.

Ce sont ainsi la Chine, Thésée, la guerre civile espagnole, Machiavel, une anonyme résidente de la Courneuve, l’anniversaire d’une bataille, De Gaulle, Samuel Huttington et tant d’autres sujets, qui sont conviés par Dominique Venner comme autant de supports à ses réflexions.

Grandeur, décadences et devenir

Il est impossible de résumer le propos d’un ouvrage composé de plus de cent textes, chacun porteur d’une idée distincte. Pour autant, l’édition en un seul volume de ces éditoriaux fait apparaître leur cohérence.

Dominique Venner, Grandeur et décadences de l’EuropeDans chacune de ces méditations en effet, Dominique Venner voit à l’œuvre les grandes lignes de force que l’on retrouve dans ses ouvrages : la permanence de la longue mémoire européenne, la vitalité des hommes, des peuples et des civilisations, l’histoire comme domaine de l’imprévu et, par-dessus tout, la certitude absolue du réveil à venir de l’Europe.

Olivier Maulin, qui signe la préface de ce recueil, ne s’y trompe pas quand il compare ces éditoriaux à autant de très courts essais. Ils sont denses et riches, souvent percutants et toujours profonds.

Nous sommes habitués à retrouver la pensée historique, personnelle et puissante de Dominique Venner dans les milliers de pages de ses ouvrages. Elle se découvre ici dans des éclats de quelques lignes, toutes éclairées des mêmes lumières : l’histoire comme source du devenir, et nos racines comme force de reconquête.

Un lecteur des revues ou un connaisseur de l’œuvre de Dominique Venner se procurera cet ouvrage pour lire à nouveau ces éditoriaux, en savourer toute la portée. Il faudra le recommander ou l’offrir, car il constitue une formidable introduction à toute personne qui voudrait découvrir, avec les écrits de Dominique Venner, la profondeur de son identité réelle, et tout le potentiel dont il dispose assurément.

Pour garder sa poudre au sec

Cet ouvrage est ainsi une véritable ceinture de cartouches à garder près de soi, pour le parcourir régulièrement, d’un bout à l’autre, ou au hasard des pages.

« Garder sa poudre au sec » : c’est le titre de la préface. Garder les idées claires, conserver vives ses propres racines et l’éclat de sa jeunesse, embraser son avenir à la lumière de son histoire. Garder surtout au sec ses cartouches intellectuelles et spirituelles, pour la reconquête de notre identité.

Frédéric Desylve – Promotion Dominique Venner

Dominique Venner, Grandeur et décadences de l’Europe, Via Romana, Paris, 2021, 286 p., 20 €.