Archives

Matières à réflexion

  • Ghislain de Diesbach, un gentilhomme de notre temps

    Ghislain de Diesbach, un gentilhomme de notre temps

    De nos jours, la poli­tesse passe pour rin­garde, pour ne pas dire sus­pecte, car, comme le sou­ligne Ghis­lain de Dies­bach dans cet essai bien­ve­nu, « faite d’interdictions des­ti­nées à dis­ci­pli­ner chez l’homme sa sau­va­ge­rie pri­mi­tive ». Que cèdent les bar­rières et les bar­bares déferlent : Dies­bach cite le vous­soie­ment, tout en dis­tances et en déli­ca­tesse, inter­dit par les sans-culottes au pro­fit du bru­tal tutoie­ment « citoyen », qui mène droit à la guillo­tine. Et comme au recul de la civi­li­sa­tion s’ajoute un infan­ti­lisme triom­phant (exemple : trois couples de tren­te­naires flasques avec mou­tards inver­té­brés au res­tau­rant), com­ment ne pas le suivre pour réha­bi­li­ter le savoir-vivre, jus­te­ment qua­li­fié de « chef-d’œuvre en péril » ?

    Lire la suite
  • Les héros de la Vendée

    Les héros de la Vendée

    Les guerres civiles sont sou­vent le théâtre des pires atro­ci­tés, mais de l’horreur des char­niers sur­gissent par­fois des figures que l’Histoire avec sa grande hache per­met de révé­ler. Si la guerre de Ven­dée compte par­mi les épi­sodes les plus san­glants de l’histoire de France, son récit relève d’une épo­pée gran­diose et tra­gique que Napo­léon qua­li­fia de « guerre de géants ». C’est aux chefs de cette insur­rec­tion que Jean-Joël Bré­geon, his­to­rien spé­cia­liste de la Révo­lu­tion fran­çaise et du pre­mier Empire, consacre son der­nier livre Les héros de la Ven­dée (édi­tions du Cerf), res­ti­tuant à tra­vers une gale­rie de por­traits la dimen­sion épique de leur enga­ge­ment qui les condui­ra jusqu’au sacri­fice ultime.

    Lire la suite
  • Avec Rémi Soulié

    Avec Rémi Soulié

    A la fin du XIXème siècle, le jeune Mau­rice Bar­rès pro­clame dans La Terre et les Morts que « la terre nous donne une dis­ci­pline, et (que) nous sommes le pro­lon­ge­ment des ancêtres. » Son confrère Paul Léau­taud rétorque : « Phi­lo­so­phie d’esclave ! L’enseignement des morts ! N’est-ce pas assez de les subir en soi for­cé­ment, sans encore se plier volon­tai­re­ment à eux ? »

    Lire la suite
  • L’Europe, une civilisation plutôt qu’un espace

    L’Europe, une civilisation plutôt qu’un espace

    Les diri­geants de l’Union euro­péenne consi­dèrent aujourd’hui l’Europe comme un espace indif­fé­ren­cié, sans iden­ti­té, ni limites et dont le seul des­tin auto­ri­sé serait de com­mer­cer. Son his­toire, au sens de la connais­sance des faits du pas­sé et des racines, est frap­pée d’interdit tan­dis que la « mémoire » n’est plus invo­quée que sur le mode péni­ten­tiel afin d’alourdir la mau­vaise conscience des Euro­péens cou­pables d’être à l’origine de tous les maux dont l’humanité a pu souf­frir…

    Lire la suite
  • Européens d’abord !

    Européens d’abord !

    Jean-Yves Le Gal­lou nous appelle à tra­vers son der­nier livre Euro­péen d’abord, essai sur la pré­fé­rence de civi­li­sa­tion (Via Roma­na) à nous défi­nir d’abord comme des Euro­péens de langue et de culture fran­çaise, s’appuyant sur un sen­ti­ment d’appartenance civi­li­sa­tion­nelle plus pré­gnant qu’une natio­na­li­té désor­mais déva­luée.

    Lire la suite
  • Racination Une

    « Racination », de Rémi Soulié

    C’est un beau livre, pro­fond et ins­pi­rant que nous offre Rémi Sou­lié à tra­vers « Raci­na­tion » (Ed. Pierre-Guillaume de Roux). Il est arri­vé dans nos biblio­thèques à quelques jours de novembre, ce mois si évo­ca­teur pour nous autres Euro­péens où, face au ciel, la flam­boyance des feuillages et des fleurs sur les tombes nous évoque la nos­tal­gie d’un été qui n’est plus.

    Lire la suite
  • 1914-1918 : l’esprit de sacrifice et de cohésion, condition du sursaut nécessaire à notre survie

    1914–1918 : l’esprit de sacrifice et de cohésion, condition du sursaut nécessaire à notre survie

    Les peuples et les nations connaissent au cours de leur his­toire des moments d’épreuves qui, sur­mon­tés, peuvent être sui­vis de relâ­che­ments funestes. Nous sommes aujourd’hui, à l’évidence, dans cette situa­tion et, plus que jamais, l’idéal de nos anciens doit nous ins­pi­rer et gui­der les nou­velles géné­ra­tions bien peu pré­pa­rées aux âges de fer à venir.

    Lire la suite
  • La grande énigme de 14-18

    La grande énigme de 14–18

    Il y a 10 ans, en 2006, La Nou­velle Revue d’Histoire consa­crait son dos­sier à la bataille de Ver­dun. Nous repro­dui­sons ici l’éditorial de Domi­nique Ven­ner : La grande énigme de 14–18.

    Lire la suite
  • Jean de Brem, sentinelle de l'Europe

    Jean de Brem, sentinelle de l’Europe

    Offi­cier, jour­na­liste, mili­tant poli­tique… Jean-Nico­las Mar­cet­teau de Brem est assas­si­né par le pou­voir gaul­liste en 1963. Il fut trop vite oublié par les géné­ra­tions sui­vantes, et son sou­ve­nir can­ton­né aux cercles des nos­tal­giques de l’Algérie fran­çaise. Jean de Brem pro­pose pour­tant une réflexion inté­res­sante et unique sur l’Europe dans son Tes­ta­ment d’un Euro­péen.

    Lire la suite
  • Le mensonge d’al-Andalus

    Le mensonge d’al-Andalus

    Al-Anda­lus est géné­ra­le­ment pré­sen­té comme un para­dis per­du, une socié­té mul­ti­cul­tu­relle idéale, empreinte de raf­fi­ne­ment et de tolé­rance dont l’éclat contras­tait avec les sup­po­sés « âges sombres euro­péens », mar­qués par la bar­ba­rie et l’obscurantisme médié­val. Cette vision toute mani­chéenne, éri­gée en dogme par « l’Histoire offi­cielle », est peu à peu remise en cause par des his­to­riens cou­ra­geux.

    Lire la suite
Page 1 sur 1212345»10...Dernière »