Institut ILIADE
Institut ILIADE

Accueil | Editions | Entretien avec Anne-Laure Blanc, responsable des éditions Jeunesse de La Nouvelle Librairie

Entretien avec Anne-Laure Blanc, responsable des éditions Jeunesse de La Nouvelle Librairie

Des récits bien menés dans une langue correcte et vivante, une vision du monde énergique, où s’expriment la joie de vivre, l’esprit d’aventure et l’enthousiasme propres à l’enfance. La meilleure recette pour faire aimer la lecture aux enfants !

L’Institut ILIADE a inauguré en 2020, en partenariat avec La Nouvelle Librairie, une collection à destination des plus jeunes, dirigée par Anne-Laure Blanc, membre du premier cercle de l’Institut ILIADE. Nous publions ci-dessous un entretien qu’elle a accordé à Breizh-Info à l’occasion du lancement des quatre premiers albums.

Breizh-info.com : Quelles sont vos premières parutions ? En quoi l’Antiquité est-elle une période fondamentale à enseigner à nos enfants ?

Anne-Laure Blanc : Nous avons choisi de faire paraître simultanément quatre albums : « Athéna, la déesse aux mille facettes », par Gudrun Guillaume et Gallic ; « Les douze travaux d’Hercule », par votre servante et Willy ; « Brennos, le sanglier de Condate », par Jean-Baptiste Lapierre et Arnaud Josselin ; enfin, un album à colorier « Je découvre et le colorie les costumes européens », par Mathilde Beaudoire.

Qu’elle soit grecque, avec Athéna et Hercule/Héraklès, ou gauloise, avec l’histoire de ce sanglier bien décidé à devenir courageux, l’Antiquité est une source inépuisable d’aventures extraordinaires. C’est pourquoi nous avons choisi de mettre en images les mythes fondateurs les plus célèbres de notre belle Europe. Les enfants adorent entendre des récits où apparaissent des monstres vaincus par des héros auxquels ils s’identifient volontiers ! Ils aiment aussi les chevaliers, les explorateurs, les pays légendaires d’autrefois et de demain… Pour vous dire que nous ne manquons pas d’inspiration ! Cela dit, nos albums sont avant tout des albums « plaisir » à découvrir en famille, ce ne sont pas des livres scolaires. Pour les plus jeunes, ils seront lus à haute voix par les adultes. Puis les enfants pourront les déchiffrer eux-mêmes.

Breizh-info.com : Cette collection révèle aussi de nouveaux talents, tout droit sortis des formations de l’Iliade. C’est un véritable réseau qui se met en branle, non ?

Anne-Laure Blanc : Oui, bien sûr, nous avons eu à cœur de révéler de jeunes auteurs et illustrateurs talentueux. Mais ils ne viennent pas tous des formations assurées par l’Institut Iliade ! Loin de là ! Le réseau va très vite s’élargir, je l’espère, à toutes les bonnes volontés et à tous les talents. Il sera de plus en plus important de travailler en réseau, à des projets communs, non seulement pour nos familles mais pour tous ceux, et ils sont nombreux, qui cherchent le meilleur pour leurs enfants. Nous veillerons donc à ne pas rester dans un entre-soi réducteur. Nous souhaitons élargir notre lectorat à toutes les familles qui partagent le même constat : que lire à leurs jeunes enfants, que faire lire aux plus grands ? Quand la lecture est de plus en plus concurrencée par d’autres activités – à commencer par une addiction néfaste aux écrans -, il s’agit d’offrir aux enfants des lectures qui vont vraiment les passionner. Pari difficile que nous avons souhaité relever en créant le domaine « Jeunesse » des Éditions de la Nouvelle Librairie. Je précise que notre projet est de venir compléter l’offre existante en littérature jeunesse, que ce soit chez les « grands » éditeurs, chez Téqui, Via Romana, Auda Isarn ou aux éditions du Triomphe.

Breizh-info.com : Ne pensez-vous pas qu’il manque une (ou des) revues jeunesse, pour contrecarrer les messages subliminaux que l’on peut apercevoir dans le journal de Mickey, Spirou, ou d’autres classiques pour enfants ? Est-ce un projet qui pourrait germer au sein de votre maison d’édition ?

Anne-Laure Blanc : Il existe un excellent magazine littéraire, TétrasLire, pour les 8 à 12 ans. De nombreuses familles lisent aussi La Hulotte, ou des revues centrées sur la nature. Idéalement, il faudrait au moins 4 revues, pour satisfaire les différentes tranches d’âge. Le projet « presse » demandera beaucoup d’énergie et de financements. Il dépasse pour l’instant nos modestes projets. Qui prend ?

Breizh-info.com : Êtes-vous à la recherche d’auteurs, de dessinateurs ? Avez-vous un message à faire passer ?

Anne-Laure Blanc : N’hésitez pas à prendre contact avec nous si vous avez quelque talent littéraire, si vous connaissez bien la littérature de jeunesse, ou si vous maniez pinceaux et crayons comme d’autres leurs claviers. L’idéal, pour moi, est de constituer le bon binôme : il faut que le courant passe entre l’auteur et l’illustrateur, que chacun valorise le travail de l’autre. Les règles du jeu de l’édition « alternative » sont les mêmes que celles des éditions mainstream – mais avec cent fois moins de moyens. Soyez donc exigeants mais aussi militants et bienveillants ! Notre projet est de publier, dans un premier temps, entre 4 et 8 albums par an.

Le message ? De la qualité, de la beauté, de l’humour, du dynamisme. Pas question de faire de la littérature « édifiante » ou moralisatrice qui ne serait que le reflet inversé de ce qui paraît trop souvent aujourd’hui. Des récits bien menés dans une langue correcte et vivante, une vision du monde énergique, où s’expriment la joie de vivre, l’esprit d’aventure et l’enthousiasme propres à l’enfance. La meilleure recette pour faire aimer la lecture aux enfants !

Propos recueillis par YV
Source : breizh-info.com, 11/07/2020