Accueil | BDthèque idéale | A la découverte des Celtes

A la découverte des Celtes

A la découverte des Celtes : une sélection d’albums de Chauvel, Lereculey et Simon, Auclair et Deschamps...

A la découverte des Celtes
Malheig

Malheig (Éric Stalner, Jean-Marc Stalner)

Une légende tenace des High­lands pré­tend que « rien ne meure et que der­rière le chaos sur­gi­ra l’ordre et le renou­vel­le­ment des choses. Alors renaî­tra un nou­vel âge et se réveille­ront des héros disparus ».

Au tra­vers d’une aven­ture à la « High­lan­ders », les frères Stal­ner nous pro­posent leur uni­vers gra­phique riche de réfé­rences à la vieille tra­di­tion euro­péenne. Un régal pour les fins connaisseurs.

Série en 4 tomes (existe en intégrale).

 

Arthur, une épopée celtique (Chauvel, Lereculey, Simon)

Série en 9 tomes for­mant 3 cycles, qui ont l’avantage de se suivre mais de racon­ter à chaque épi­sode l’histoire d’un per­son­nage par­ti­cu­lier des légendes arthuriennes.

Très fidèle aux ori­gines païennes et celtes de celles-ci, sou­te­nue par un superbe dessin.

Ache­ter en ligne

Bran Ruz (Auclair, Deschamps)

Un album fouillé qui se veut une épo­pée, la tra­gé­die de la ville d’Ys ser­vant de toile de fond au récit d’une double résis­tance. Celle du paga­nisme face au chris­tia­nisme qui cherche à s’imposer en Armo­rique sous le règne du roi Gradlon.

Et, en fili­grane, celle de l’identité bre­tonne face au pou­voir pari­sien, qui ten­te­ra d’imposer la cen­trale nucléaire de Plo­goff à un peuple res­té natu­rel­le­ment rebelle, parce qu’attaché à ses racines…

Un beau des­sin en noir et blanc, effi­cace et poi­gnant, au ser­vice d’un scé­na­rio ori­gi­nal et maîtrisé.

Ache­ter en ligne

Bizu

Bizu (Fournier)

Avant de faire par­tie des nom­breux auteurs de Spi­rou et Fan­ta­sio, Four­nier invente le per­son­nage atta­chant et naïf de Bizu.

Jeune Bre­ton du pays de Bro­cé­liande, qui va vivre des péri­pé­ties avec son voi­sin le lutin Schnock­bul. Déli­vrant un mes­sage éco­lo­gique avant l’heure, cette BD fait par­tie des redé­cou­vertes publiées en inté­grale en 2016 et 2017.