Accueil | Colloque 2020 | Reprendre l’écologie aux écolo-tartuffes

Reprendre l’écologie aux écolo-tartuffes

L’écologie véritable est bien au cœur de notre matrice civilisationnelle. C’est le lien entre un peuple et sa terre, c’est le souci de l’avenir nourri par la connaissance et la défense de ses racines, c’est le respect de ce qui nous a été transmis, la protection de ce qui nous nourrit, de notre cadre de vie, la recherche et la préservation du Beau.

Reprendre l’écologie aux écolo-tartuffes

Introduction au numéro hors-série de Livr’Arbitres, “Actes du VIIe colloque de l’Institut Iliade”. Par Xavier Eman

L’écologie est à la mode. On ne pour­rait que s’en réjouir s’il ne s’agissait, hélas, que d’une cari­ca­ture de celle-ci, d’un ersatz com­po­sé d’un émé­tique mélange de prê­chi-prê­cha mora­li­sa­teur visant à culpa­bi­li­ser encore un peu plus l’homme euro­péen et de logor­rhée gau­chiste à visée élec­to­ra­liste. Habi­le­ment, les forces poli­tiques auto-pro­cla­mées « éco­lo­gistes » surfent sur la remise en cause de la mon­dia­li­sa­tion libé­rale issue de la crise du Covid-19 pour engran­ger les bul­le­tins de vote et se his­ser à la direc­tion des plus grandes villes fran­çaises.

Ain­si, de saines réac­tions et de légi­times pré­oc­cu­pa­tions sont détour­nées de leur objet véri­table au pro­fit de poli­ti­ciens dont les pro­grammes « urba­no-com­pa­tibles » n’ont qu’un rap­port plus que ténu avec l’écologie véri­table, lui pré­fé­rant toutes les vieilles lunes de la gauche radi­cale (immi­gra­tion­nisme, léga­li­sa­tion des drogues, laxisme sécu­ri­taire…) sau­pou­drées de quelques gad­gets pour CSP+ en mal de ver­dure et de bonne conscience (murs végé­taux, pistes cyclables, chasse à l’automobiliste…).

Cet acca­pa­re­ment des thé­ma­tiques éco­lo­gistes et envi­ron­ne­men­ta­listes par des acti­vistes gau­chistes plus sou­cieux du sort de George Floyd que de celui des pay­sans fran­çais est une dupe­rie dou­ble­ment tra­gique. Tout d’abord parce qu’elle anni­hile et sté­ri­lise toute pos­si­bi­li­té d’instauration d’une véri­table poli­tique éco­lo­gique qui ne peut que pas­ser par une rup­ture radi­cale avec le modèle éco­no­mi­co-idéo­lo­gique de ces 60 der­nières années. Ensuite parce qu’elle détourne des pro­blé­ma­tiques éco­lo­gistes — pour­tant vitales pour notre ave­nir — un très grand nombre de citoyens et d’électeurs conser­va­teurs, patriotes, iden­ti­taires qui ont finit par inté­grer l’équation : éco­los = bobos ou cras­seux gau­chistes.

C’est pour­quoi le thème choi­si par l’Institut Iliade pour son nou­veau col­loque – « Remettre l’écologie à l’endroit » — est tout à fait fon­da­men­tal et que « Livr’arbitres » est une nou­velle fois fier et heu­reux de s’y asso­cier. Car l’écologie véri­table est bien au cœur de notre matrice civi­li­sa­tion­nelle. C’est le lien entre un peuple et sa terre, c’est le sou­ci de l’avenir nour­ri par la connais­sance et la défense de ses racines, c’est le res­pect de ce qui nous a été trans­mis, la pro­tec­tion de ce qui nous nour­rit, de notre cadre de vie, la recherche et la pré­ser­va­tion du Beau. Pour toutes ces rai­sons — et bien d’autres qui seront déve­lop­pées par les dif­fé­rents inter­ve­nants et contri­bu­teurs invi­tés dans nos pages – il est indis­pen­sable d’arracher aux adver­saires de la mémoire et de la Tra­di­tion l’exclusivité du dis­cours éco­lo­giste et de lui redon­ner enfin tout son sens. Puisse ce nou­vel hors-série de notre revue contri­buer – à sa modeste mesure – à cet indis­pen­sable com­bat.

Xavier Eman

S’a­bon­ner à Livr’Ar­bitres : livrarbitres.com/abonnement/