Institut ILIADE
Institut Iliade

Accueil | Matières à réflexion | Actualités | L’exil intérieur, voyage avec un « étranger à l’esprit du temps »

L’exil intérieur, voyage avec un « étranger à l’esprit du temps »

Lire le journal d’Alain de Benoist, c’est faire - à travers les pensées intimes de l’un de ses plus grands noms - l’expérience de la Nouvelle Droite.

L’exil intérieur, voyage avec un « étranger à l’esprit du temps »

Septembre 2022. En pleine rentrée littéraire, on pouvait lire Virginie Despentes, qui faisait la une des journaux… ou se plonger dans L’exil intérieur, d’Alain de Benoist. Recueil de pensées, d’aphorismes et de citations aussi libres qu’hétéroclites, ce journal personnel retrace une quête de sens de plus de trente ans, ouverte aujourd’hui au lecteur. Errances entre les lignes du « philosophe de la Nouvelle Droite »…

« Pensées brèves, idées profondes » ; telle serait peut-être la meilleure description de L’exil intérieur, journal étrange coincé entre la nostalgie d’un monde qui n’est plus et le désir presque viscéral d’une révolution. Forçant nuance et intelligence, l’auteur se nourrit de références hétéroclites – il l’assume et le revendique : « À mon sens la justesse ou la vérité d’une idée ne dépend pas de sa provenance politique. Je prends mon bien où je le trouve. »

Alain de Benoist nous livre des propos d’étapes sélectionnés, les jalons d’une réflexion, ou plutôt d’une inspiration, illustrant à la fois la crise de notre civilisation et l’espoir d’une troisième voie. Loin du moralisme des valeurs – d’où qu’elles viennent, toujours trop commerciales et dogmatiques – l’auteur pose des principes, reflets d’une conception du monde, d’une éthique, d’une « attitude devant la vie ». Attitude que l’on cerne au détour d’une ligne, d’une critique ou d’une lecture bien choisie parmi la bibliothèque d’un collectionneur insatiable.

Lire L’exil intérieur, c’est donc faire – à travers les pensées intimes de l’un de ses plus grands noms – l’expérience de la Nouvelle Droite, de ce qu’elle est et voudrait être, mais aussi de la manière dont elle est vue face à la manière dont elle se conçoit… et l’écart n’est pas des moindres !

Tyrannie, droite, politique, valeurs, principes… Alain de Benoist rebat les cartes et apporte une nouvelle vision, des cartouches pour les jeunes générations, afin qu’elles puissent tracer leur voie, sans tomber dans les affres de l’Occident capitaliste ou dans les faiblesses d’un « milieu » – Tout est dit ! – qui se satisfait trop souvent de ses défaites et de ses médiocrités, s’enfermant de facto dans une ligne qui n’est pas vraiment la sienne.

Ligne claire

Ces pensées « sans tige », telles que les désignent leur auteur, si elles se veulent libres et ouvertes, n’en sont pas moins claires et enracinées. Indéniablement tournées vers l’avenir, elles transmettent un souffle de vie, résonnant comme un appel au combat -intérieur d’abord-, avec la force et le tourment de ces hommes intranquilles qui jamais ne s’arrêtent.

Comme à chaque fois, Alain de Benoist analyse avec finesse, dévoilant la ligne claire, celle qui pose devant les yeux du lecteur un impératif : choisir. Choisir un type d’homme, un avenir, un destin, croire au mythe agissant et au pouvoir de la volonté. Choisir de transmettre, respecter son devoir, la lignée de ses ancêtres, l’honneur de ses fils… Ou pas, mais savoir ce que cela signifie. Être ou disparaître.

Exigeant, dur parfois, L’exil intérieur touche avec justesse les points de tension de notre société, rappelant que pour les âmes rebelles, beauté, amitié, amour, guerre, tenue et rébellion sont encore les maîtres-mots du destin.

Certains trouveront dans cette lecture les enjeux qui animent leur existence, et peut-être une piste pour y faire face… Ces hommes et ces femmes font partie du « petit reste » de Fahrenheit 451, ceux qui refusent de faire l’impasse sur la question du sens !

Solenn Marty – Promotion Jean Raspail

Alain de Benoist, L’exil intérieur, éditions La Nouvelle Librairie/Krisis, 356 pages, 24 euros.
Découvrir des extraits de L’exil intérieur dans CITATIO.

Billetterie 2024