Un texte à l’étrange résonance, tiré des Poneys sauvages, le grand roman de Michel Déon paru en 1970 aux éditions Gallimard.