Institut ILIADE
Institut ILIADE

Accueil | Colloque 2016 | Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie : succès du 3ème colloque de l’ILIADE

Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie : succès du 3ème colloque de l’ILIADE

Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie du 11 avril 2016.

Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie : Succès du 3ème colloque de l’ILIADE
Salle comble pour l’institut Iliade et la longue mémoire européenne. 1000 personnes ont assisté au colloque intitulé « Face à l’invasion migratoire, le réveil de la conscience européenne ». Un thème particulièrement d’actualité donc placé sous sous les auspices des insurgés dublinois de 1916 qui rendirent l’Irlande aux Irlandais. Sauf qu’il s’agit aujourd’hui « de rendre l’Europe aux Européens ».

Quelles ont été les idées principales développées ?

Selon Bernard Lugan, le transfert de population que nous subissons est inédit dans l’histoire par son ampleur et sa rapidité. La passivité des européens face à cette déferlante migratoire est due à la haine de soi et à l’auto-culpabilisation des autochtones prônée par des élites collabo. Jean Raspail a également déploré l’absence de colère après les attentats, sentiment sans lequel « on ne s’en sortira pas ».

Faut-il succomber au fatalisme, alors ?

Non bien sûr. Des solutions ont d’ailleurs été avancées par les différents intervenants. Tatjana Festerling, porte-parole de PEGIDA, a été chaleureusement applaudie lorsqu’elle a appelé à devenir incorrect. Il a également été rappelé que l’esprit tragique européen avait encore des ressources et que c’était bien souvent face aux plus grands périls qu’il révélait toute sa force et sa vitalité. L’éveil des consciences passe également par la réinformation réalisées par les médias en dissidence. Pour clore cette journée de qualité, Jean-Yves Le Gallou a plaidé pour une préférence de civilisation et a appelé à retrouver l’esprit de clan. Et le fondateur de Polémia de convoquer Dominique Venner pour conclure. « Je crois aux qualités spécifiques des Européens qui sont provisoirement en dormition. Je crois à leur individualité agissante, à leur inventivité et au réveil de leur énergie. Le réveil viendra. Quand ? je l’ignore. Mais de ce réveil je ne doute pas. »