Institut ILIADE
Institut ILIADE

Accueil | Communiqués | Communiqué du 25 mars 2015 : « L’univers esthétique des Européens »

Communiqué du 25 mars 2015 : « L’univers esthétique des Européens »

L’Institut Iliade pour la longue mémoire européenne organise dans un mois son grand colloque annuel, à Paris, sur le thème : « L’univers esthétique des Européens ».

2015 : L'univers esthétique des européens

Au moment où le fanatisme islamique détruit méthodiquement le patrimoine archéologique et artistique de l’Orient ancien, et où le prétendu « art contemporain » impose partout sa laideur et ses provocations dérisoires, il est devenu impossible de faire l’économie d’une réflexion sur le rapport que les Européens ont, au fil du temps, entretenu avec la beauté.

Beauté des paysages où se manifeste, de Delphes à Brocéliande, le souffle de l’esprit ; beauté des sanctuaires où, de Vézelay à Chartres, ils ont affirmé leur foi ; beauté des palais, de Cnossos à Schönbrunn, où le beau a légitimé le pouvoir.

Le temps est venu de nous réapproprier cet héritage, de le relire à la lumière des formidables défis qui s’annoncent, afin d’en faire l’un des socles sur lesquels rebâtir une « vue du monde » qui permette de relever le défi du chaos contemporain. Affirmer la singularité et la richesse de notre patrimoine, c’est y puiser la source et les ressources d’une affirmation sereine, mais déterminée, de notre identité européenne et française.

Conscient tout à la fois de l’importance et de l’urgence de l’enjeu, l’Institut Iliade pour la longue mémoire européenne a donc décidé de consacrer son deuxième colloque annuel – et le premier sous son nom – à « l’univers esthétique des Européens »

Le samedi 25 avril 2015 à partir de 14h à la Maison de la Chimie, 28 Rue Saint Dominique, 75007 Paris.

Après une introduction de Philippe Conrad, président de l’Institut, interviendront à la tribune Alain de BenoistL’art européen, un art de la représentation »), Slobodan DespotL’art européen et le sentiment de la Nature »), Christopher GérardLa beauté et le sacré »), Jean-François GautierLa polyphonie du monde ») et Javier PortellaLa dissidence par la beauté »), ces interventions étant entrecoupées de présentations dynamiques de hauts lieux européens par Duarte Branquinho (Portugal), Adriano Scianca (Italie), Philip Stein (Allemagne) et Marie Monvoisin (France/Bretagne).