Accueil | Communiqués | Friedrich Nietzsche, l’avenir des Européens

Friedrich Nietzsche, l’avenir des Européens

La lecture de cette anthologie est vitale : elle permet d’échapper au pire danger qui guette l’homme, la médiocrité.

Friedrich Nietzsche, l’avenir des Européens

Il faut fréquenter Nietzsche ; le fréquenter, le méditer et mettre en œuvre ses enseignements. C’est ce que propose de faire cette anthologie. Une centaine de textes sont présentés dans ce recueil et permettent de répondre à l’une des questions les plus cruciales de notre époque : « quel avenir pour les Européens ? ». En effet, quel avenir pour l’homme européen dans une société où les hommes érigés en modèles, en exemples à suivre, sont tous des figures du Dernier Homme ?

Cette antho­lo­gie de Nietzsche, pré­sen­tée par Pierre-Marie Durand et post­fa­cée par Rémi Sou­lié, est divi­sée en deux par­ties. La pre­mière pré­sente les ori­gines de la déchéance des Euro­péens et le che­min par­cou­ru pour en arri­ver au Der­nier Homme. Des hommes forts de l’Europe antique affai­blis par la morale judéo-chré­tienne, en pas­sant par le nihi­lisme euro­péen — sub­ver­sion des ins­tincts antiques — jusqu’à l’homme moderne, le Der­nier Homme, type humain de nos jours, « mode­lé et façon­né pour l’esclavage volon­taire » (page 111) : rien n’échappe à l’analyse.

Mais le règne du Der­nier Homme n’est pas iné­luc­table. Une renais­sance de l’Europe est en effet pos­sible. La deuxième par­tie de l’ouvrage livre quelques pistes. L’Europe doit retrou­ver une aspi­ra­tion à la puis­sance, c’est à cette condi­tion seule qu’on assis­te­ra à la renais­sance morale de notre civi­li­sa­tion. Cela néces­site la venue d’une nou­velle aris­to­cra­tie, d’une élite d’hommes d’exceptions, dotés d’une volon­té sans faille, qui auront choi­si la morale des maîtres et non celle des esclaves. Enfin, l’auteur dévoile les clés pro­po­sées par Nietzsche pour tuer en nous le Der­nier Homme, ren­for­cer nos âmes et faire naître le Surhomme.

La lec­ture de cette antho­lo­gie est vitale : elle per­met d’échapper au pire dan­ger qui guette l’homme, la médiocrité.

Pierre-Marie Durand, né en 1998 en Sain­tonge, est étu­diant en phi­lo­so­phie et audi­teur de l’Institut Iliade. Il a ras­sem­blé les textes pré­sen­tés dans cette anthologie.

Rémi Sou­lié, né en 1968 en Rouergue, est phi­lo­sophe et écri­vain. Il a publié une dizaine de livres, dont Nietzsche ou la sagesse dio­ny­siaque (Points, 2014), Raci­na­tion (Pierre-Guillaume de Roux, 2018) et col­la­bore à plu­sieurs médias, notam­ment Élé­ments, Radio Cour­toi­sie et TV Liber­tés.

Frie­drich Nietzsche, l’avenir des Euro­péens, textes pré­sen­tés par Pierre-Marie Durand, post­face de Rémi Sou­lié, La Nou­velle Librai­rie édi­tions, Col­lec­tion Ago­ra, 2020, 246 p. (16 €)