Institut ILIADE
Institut ILIADE

Accueil | Itinéraires européens | Dames et sources du Vexin français

Dames et sources du Vexin français

Mercurio fecit votum sovit, S’est acquitté d’un vœu fait à Mercure Ex-voto trouvé sur le site des Vaux de la Celle
«Ninon, philosophe fôlatre et catin honnête homme, Qui savoura la vie en se moquant de Rome» Comte de Souvaroff

Dames et sources du Vexin français
Pays : France
Région : Ile-de-France, Vexin français
Thématique générale du parcours : Le site gallo-romain des Vaux de la Celle, près de Genainville, regroupait un double temple dédié à Rosmerta, déesse de la fécondité, et à Mercure. Pour l’instant, le site est préservé : pas de balisage, pas d’infrastructures d’accueil, une clôture solide, un calendrier de visites restreint. Quant au domaine de Villarceaux, avec ses deux châteaux et ses miroirs d’eau, il a notamment abrité, sous le règne de Louis XIV, l’une des idylles de Ninon de Lenclos, courtisane épicurienne et libertine, tant de mœurs que d’esprit.
Mode de déplacement : A pied. A bicyclette, il est possible de rallier rapidement les villages, les sites et les musées proches.
Durée du parcours : Une journée pour l’itinéraire décrit. En deux ou trois jours, il est possible de randonner aux environs et de visiter les sites et musées cités ci-dessous.
Difficulté du parcours : Accessible en famille, très peu de dénivelés. Environ 15 km, plus la promenade dans Villarceaux.
Période possible : Toutes saisons. En période de chasse, certains tronçons peuvent être ponctuellement inaccessibles. Vérifiez les jours et horaires d’ouverture des sites, parcs et musées.

Présentation géographique

Le Vexin français est un plateau calcaire, de 100 à 150 m d’altitude, en bordure ouest du bassin parisien. Il est entaillé de nombreuses rivières, affluents de la Seine, de l’Oise et de l’Epte, et dominé par des buttes boisées. Le Parc naturel régional du Vexin français, créé en 1995, a permis de conserver des villages tranquilles (Chaussy, Villers en Arthies, Omerville…). Des exploitations agricoles prospères se vouent à la grande culture (blé, betteraves, maïs…).

Cadre historique et culturel

Le Vexin doit son nom aux Véliocasses, peuple gaulois installé aux alentours du IIIe siècle avant notre ère. La romanisation, aux Ier et IIe siècles, modifie le style de vie des habitants : cohabitation des cultes gaulois et romains comme à Genainville, grands domaines agricoles, amélioration du réseau routier (parallèle à l’actuelle D14, la « chaussée Jules César » reliait Lutèce à Rouen).

Le musée de Guiry-en-Vexin présente les principaux sites préhistoriques, gaulois, gallo-romains, puis mérovingiens ainsi que les objets découverts lors des fouilles.

Le premier fief de Villarceaux apparaît entre le XIe et le XIIe siècle. Un prieuré bénédictin féminin est fondé auprès du premier châtelet. Celui-ci s’agrandit en un château fort, à la frontière entre le royaume de France et le duché de Normandie. La Renaissance voit cette résidence de plaisir se doter de jardins et des plans d’eau. La belle Ninon de Lenclos (1620-1705), femme de lettres et courtisane, vient s’y reposer dans les bras de Louis de Mornay, marquis de Villarceaux et grand louvetier du roi. Au XVIIIe siècle, Jean-Baptiste du Tillet fait bâtir le château « du haut », somptueusement décoré.

Description de l’itinéraire

L’itinéraire reprend en grande partie les sentiers PR (jaunes) et le GR 11 (rouge et blanc). Attention : la multiplicité des circuits et des balisages peut induire en erreur. Carte IGN et boussole nécessaires.

Stationnez dans le village de Genainville. De l’église, remontez la rue vers le nord-est ; prenez la première rue à droite (GR 11). Suivez le balisage GR jusqu’au site archéologique du Bois des Vaux de la Celle.

Les jours où le site n’est pas ouvert à la visite, vous en verrez les principaux éléments en longeant la clôture : on distingue le demi-cercle du théâtre, le double temple et les bassins. Les autres éléments fouillés ont été recouverts pour éviter les pillages. L’occupation du vallon, habité depuis le Paléolithique moyen, est liée à la présence de l’eau. Des sépultures celtes du Ve siècle avant notre ère ont été retrouvées à l’emplacement de la voie dallée. Un premier temple est construit à la fin du Ier siècle. Le sanctuaire gallo-romain dont les ruines sont visibles date de la seconde moitié du IIe siècle (vers 160). Il est composé d’un temple carré de 28 mètres de côté, à 2 cellae ou salles, d’un théâtre et vraisemblablement de thermes, d’une agglomération révélée par les fouilles de 1993. La présence d’un nymphée (3 bassins) montre la vocation des lieux : c’était un sanctuaire de sources, sans doute à vocation curative, déjà honoré par les Gaulois comme l’attestent les fondations d’un fanum (temple gaulois) dans l’une des deux cellae.

Les statues et objets retrouvés sont exposés au musée archéologique départemental de Guiry en Vexin.

Revenez sur vos pas vers Genainville et longez le rû de Genainville. Suivez les balises GR+PR pour monter sur le plateau, puis le PR sur votre gauche. Il mène à la Bergerie, exploitation agricole labellisée bio. Vous verrez sans doute au pré leurs vaches de Salers et leurs moutons, dont des Suffolk. Une fois à la Bergerie, suivez le PR qui descend dans le vallon de Villarceaux. Il rejoint une route entre deux murs.

Une grande allée, sur votre droite, entre dans le domaine de Villarceaux (entrée et stationnement interdits aux voitures). Un plan et un historique du domaine sont disponibles à l’accueil des visiteurs. Deux sources (au moins) sont cachées dans le domaine : une dans la tour Saint Nicolas, une autre dans la boulangerie. L’eau est partout présente : grand étang, parterre sur l’eau, bassin des Huit jets… Le château « du haut » se visite. La visite terminée, ressortez par le même chemin.

Le PR suit la route qui traverse le golf. Quittez le PR quand il oblique à droite, pour continuer tout droit ; prenez ensuite la route qui part à droite pour aller admirer la ferme fortifiée de Méré et son donjon, daté du XIVe siècle.

Revenez sur vos pas (300 m env.) et suivez le PR vers l’est, en direction de Haute Souris (lavoir). Dans le hameau, prenez à gauche, et suivez le balisage. Après avoir traversé le golf, le bois de la Moinerie, quelques prés et le bois de Morlu, vous retrouverez votre véhicule à Genainville.

Activités connexes

Visite du site des Vaux de la Celle

Les visites du site sont assurées par l’Association de promotion du site (Apsage) et l’Association étudiante valdoisienne d’archéologie (AEVA).

Apsage : apsage.fr
Calendrier des visites : apsage.fr/index.php/le-site/calendrier-des-visites
Tous les ans, fin juin, « Estival de Genainville » (jeux romains, concerts…)

Hors circuit, à rejoindre en voiture ou à bicyclette

Le village d’Omerville et son manoir.

Musée archéologique départemental de Guiry en Vexin : valdoise.fr

Musée de l’outil de Wy-dit-Joli-Village : pnr-vexin-francais.fr

Cartographie

Carte IGN 2113 ET

Bibliographie

  • Le Parc naturel régional du Vexin français… à pied, topoguide, Fédération française de randonnée, 2014, 14,50 €
  • Isabelle Landry, Genainville, la rencontre des hommes, des arts et des dieux, Editions du Valhermeil, 2008. A trouver d’occasion.
  • Une présentation du site des Vaux de la Celle à Genainville (PDF) : hpvexin.free.fr
  • Roger Duchêne, Ninon de Lenclos, ou la manière jolie de faire l’amour, Fayard, 2000, 228 p., 20 €
  • Michel Vergé-Franceschi, Ninon de Lenclos, Libertine du Grand Siècle, Paris, Payot, 2014, 432 p., 24,90 €

Accès

De Paris par Mantes ou par Cergy-Pontoise. De mai à septembre, la ligne B du Baladobus sillonne le parc du Vexin, avec un arrêt à Chaussy-Villarceaux, à partir de la gare RER de Pontoise.

Matériel spécifique, équipement

Chaussures adaptées à la saison et à la pluviosité, casse-croûte pour la journée. Attention : ni boulangerie, ni épicerie, sauf à Magny en Vexin ou à Commeny.

Art de vivre

Les Parisiens goûteront au charme des petits villages tranquilles. Garez votre véhicule dans un village, c’est plus sûr qu’en pleine campagne.

Liens

L’Association étudiante valdoisienne d’archéologie (asso-aeva.com) organise des fouilles au mois d’août.

Domaine de Villarceaux : villarceaux.iledefrance.fr

Attention aux jours et heures d’ouverture, ainsi qu’à la programmation culturelle. Visites guidées du domaine les samedis et dimanches.

La Bergerie de Villarceaux (gîtes, restaurant, élevage biologique) : bergerie-villarceaux.org

Année où cet itinéraire a été parcouru

Printemps-été 2015