Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘Adalbéron de Laon’

  • #ColloqueILIADE 2018 : L’héritage de la chrétienté médiévale

    #ColloqueILIADE 2018 : L’héritage de la chrétienté médiévale

    On sait à quel point le mil­lé­naire qui s’étend du Vème au XVème siècle de notre ère a été long­temps déva­lo­ri­sé et le simple terme de Moyen Age rete­nu pour l’identifier résu­mait une période per­çue comme inter­mé­diaire entre une Anti­qui­té parée de tous les attraits et une une « Renais­sance » cen­sée ouvrir une ère nou­velle au sor­tir des sombres siècles « gothiques » consi­dé­rés comme des temps « bar­bares ». Gus­tave Cohen en son temps et, plus près de nous, Régine Per­noud, Jacques Le Goff ou Jacques Heers ont ren­du jus­tice aux siècles pré­ten­du­ment obs­curs au cours des­quels s’est opé­rée la genèse de notre civi­li­sa­tion occi­den­tale.

    Lire la suite
  • La réécriture des mythes européens dans le Seigneur des Anneaux (3/3)

    La réécriture des mythes européens dans le Seigneur des Anneaux (3/3)

    Fro­do a 33 ans au début du roman, âge de la mort du Christ comme cha­cun sait. Au cours de son périple, il accepte de prendre sur ses épaules le poids du péché des hommes, en por­tant l’Anneau unique et en pro­met­tant de le détruire, bien que cela entraîne de ter­ribles souf­frances psy­cho­lo­giques et phy­siques.

    Lire la suite
  • La réécriture des mythes européens dans le Seigneur des Anneaux (2/3)

    La réécriture des mythes européens dans le Seigneur des Anneaux (2/3)

    Les noms de Gan­dalf, Boro­mir, Gim­li, ou ceux des Nains du Hob­bit vous rap­pellent-ils quelque chose ? Ils sont tirés direc­te­ment ou légè­re­ment modi­fiés de l’Edda poé­tique.

    Lire la suite
  • La réécriture des mythes européens dans le Seigneur des Anneaux (1/3)

    La réécriture des mythes européens dans le Seigneur des Anneaux (1/3)

    J. R. R. Tol­kien disait qu’il avait été plus mar­qué par les auteurs clas­siques que par la lit­té­ra­ture anglaise, et que c’était grâce à Homère qu’il avait décou­vert le plai­sir de la lec­ture.

    Lire la suite