Institut ILIADE
Institut ILIADE

Accueil | Ce que nous sommes

Ce que nous sommes

Politique du vivant

Politique du vivant

Selon Aristote, « l’homme est un animal politique ». Cela signifie que la vie de la cité (polis) joue un rôle essentiel dans la définition de notre identité.

Lecture dissidente : Ce que nous sommes

Lecture dissidente : Ce que nous sommes

Face aux lubies qui menacent les peuples européens, la rectitude politique, la réécriture de leur l’histoire, la repentance et le Grand remplacement, il se devait d’y avoir riposte. C’est chose faite avec « Ce que nous sommes », mi-manifeste, mi-manuel.

Ce que nous sommes. Aux Sources de l’identité européenne

Ce que nous sommes. Aux Sources de l’identité européenne

Tonique, un vrai cordial !, le manifeste que publie l’Institut Iliade sous la houlette de l’historien Philippe Conrad, ancien directeur de séminaire au Collège interarmées de défense et patron de la défunte Nouvelle Revue d’Histoire.

L’idée impériale en Europe : notre plus longue mémoire politique

L’idée impériale en Europe : notre plus longue mémoire politique

L’idée impériale demeure indissociable de la reconnaissance d’une forme de sacralité propre à la fonction souveraine : enracinée dans la longue mémoire européenne, elle se situe aux antipodes de la religion laïque et universelle du progrès perpétuel, ou du culte du grand marché mondial.

Les voix de la forêt : le sentiment européen de la nature

Les voix de la forêt : le sentiment européen de la nature

Dans ses quatrains décasyllabiques, Rimbaud exprime une triple permanence, caractéristique de la mentalité européenne : celle de la forêt, figure de la pluralité fondamentale de la nature, repaire de tous les mystères et de tous les possibles – de toutes les libertés.

« Pour que l’or de l’aurore réponde à l’or du couchant »

« Pour que l’or de l’aurore réponde à l’or du couchant »

Faire le choix de la préférence civilisationnelle, réagir à la déconstruction en cours, chercher dans un nouvel héroïsme la voie du salut de nos communautés, tout cela nous permettra d’entretenir la flamme vacillante des temps obscurs jusqu’au retour victorieux de la lumière.