La date du 25 novembre 1970 définit bien plus sûrement Yukio Mishima que celle de sa naissance, puisqu’elle couronne son œuvre – et le propulse, outre l’immortalité littéraire, dans le mythe.