La nature comme socle
Colloque le 19 septembre 2020 à Paris

L’heure est venue de remettre l’écologie à l’endroit. Prendre la nature comme socle, c’est recon­naître la diver­si­té du monde : la dif­fé­rence des sexes, la plu­ra­li­té des peuples et des cultures, la varié­té des pay­sages. C’est recon­naître les lois de la filia­tion. C’est consen­tir à rece­voir et à don­ner la vie. Entre chaque peuple et la terre qu’il habite existe un lien immé­mo­rial : la nature est le socle de notre iden­ti­té, le lieu où se dévoile notre vision du sacré et l’espace au sein duquel s’ordonne notre cité.

Cita­tion du jour

[Classe dirigeante] « Ne perdez pas votre temps à discuter avec ces sortes de gens. On ne les persuade point ; livrez-les au fouet des événements pour toute réponse. »
Emmanuel-Joseph Sieyès, Réponses à quelques opinions contre les grandes assemblées et contre la liberté de parole, 1789

La montagne bourguignonne : sur les pas d’Henri Vincenot, de la Vouivre et de la Gazette

La ran­don­née démarre à la Bus­­sière-sur-Ouche, cadre du roman Les Étoiles de Com­pos­telle, à côté de l’ancienne abbaye cis­ter­cienne. L’arrivée se situe à Com­ma­rin, au châ­teau du comte de Vogüe, le vil­lage de Vin­ce­not, théâtre de La Bille­baude.

La traversée du col du Simplon par un sentier muletier historique

Le col du Sim­plon, à 2006 m, est un des pas­sages les plus faciles entre la Suisse et l’Italie. Il sépare les Alpes pen­nines, au nord, des Alpes lépon­tines, au sud. Il per­met de joindre Brigue et Stre­sa.

Arras, capitale de l’Artois

Cet iti­né­raire a pour but de faire décou­vrir Arras, la capi­tale des Atré­bates. Ran­don­née per­met­tant de décou­vrir la ville sous dif­fé­rentes époques : Gaule romaine, Moyen-Âge, Grande Guerre.

Promenade historique dans la Montagne d’Auxois

L’Auxois recouvre la par­tie ouest du dépar­te­ment de la Côte‑d’Or. C’est un pays de col­lines douces, de terres argi­leuses et grasses, en grande par­tie recou­vert de prés et de bois. Notre iti­né­raire nous emmène plus pré­ci­sé­ment dans le Haut-Auxois, au nord-est de la région.

Ballenberg, une ode à l’architecture rurale suisse

Le « Musée suisse en plein air » de Bal­len­berg se situe au cœur de la Suisse alé­ma­nique, à quelques kilo­mètres du lac de Brienz et de Mei­rin­gen.

Comment lire

Pour le qua­ran­tième anni­ver­saire de la mort d’Ezra Pound, le fils de son ami Domi­nique de Roux, qui l’accueillit naguère après ses années de geôle, réédite Com­ment lire, un texte par­fois confus, sou­vent ico­no­claste, tou­jours sti­mu­lant.
Lire la suite
Comment lire

Coronavirus : le déclin du courage

30 000 morts en France à la fin du pre­mier épi­sode épi­dé­mique (fin mai), c’est plus qu’une grippe sai­son­nière tuant 10 000 à 15 000 per­sonnes. Ce n’est pas non plus une grande peste.
Lire la suite
Coronavirus : le déclin du courage

Sur les traces d’Ulysse

Alors que le confi­ne­ment nous empêche de redé­cou­vrir les iti­né­raires immé­mo­riaux de notre vieille Europe, Syl­vain Tes­son et Chris­tophe Ray­lat nous entraînent « dans le sillage d’Ulysse ».
Lire la suite
Sur les traces d'Ulysse

Exposition et concours photo : la nature comme socle

Pre­mier pilier de la triade homé­rienne for­mu­lée par Domi­nique Ven­ner, cette for­mule des­sine un rap­port à la nature et au monde propre aux peuples euro­péens. De manière consciente ou non, les Euro­péens se savent à la fois de la Nature et dans la Nature.
Lire la suite
Exposition et concours photo : la nature comme socle

Vidéo : la nature comme socle

Prendre la nature comme socle, c’est la res­pec­ter. C’est refu­ser son arrai­son­ne­ment violent par le sys­tème mar­chand. C’est s’opposer à l’industrialisation du vivant. Sans pour autant tom­ber dans les délires végans autant hors sols que bien des abat­toirs.
Lire la suite
Vidéo : la nature comme socle

1832. Le choléra s’abat sur Paris

Les Fran­çais — qui, ces der­nières décen­nies ont cru être débar­ras­sés du tra­gique – redé­couvrent que les grandes épi­dé­mies ont, au fil des siècles, accom­pa­gné leur His­toire.
Lire la suite
1832. Le choléra s'abat sur Paris

Les contes étranges de Niels Hansen Jacobsen

Le musée Bour­delle pré­sen­tait, cet hiver, une expo­si­tion consa­crée aux œuvres du Danois Niels Han­sen Jacob­sen et aux artistes qui l’ont influen­cé ou avec les­quels il a tra­vaillé. Étranges ren­contres en pers­pec­tive.
Lire la suite
Les contes étranges de Niels Hansen Jacobsen

Comment lire

Pour le qua­ran­tième anni­ver­saire de la mort d’Ezra Pound, le fils de son ami Domi­nique de Roux, qui l’accueillit naguère après ses années de geôle, réédite Com­ment lire, un texte par­fois confus, sou­vent ico­no­claste, tou­jours sti­mu­lant.
Lire la suite
Comment lire

Coronavirus : le déclin du courage

30 000 morts en France à la fin du pre­mier épi­sode épi­dé­mique (fin mai), c’est plus qu’une grippe sai­son­nière tuant 10 000 à 15 000 per­sonnes. Ce n’est pas non plus une grande peste.
Lire la suite
Coronavirus : le déclin du courage

Sur les traces d’Ulysse

Alors que le confi­ne­ment nous empêche de redé­cou­vrir les iti­né­raires immé­mo­riaux de notre vieille Europe, Syl­vain Tes­son et Chris­tophe Ray­lat nous entraînent « dans le sillage d’Ulysse ».
Lire la suite
Sur les traces d'Ulysse

Exposition et concours photo : la nature comme socle

Pre­mier pilier de la triade homé­rienne for­mu­lée par Domi­nique Ven­ner, cette for­mule des­sine un rap­port à la nature et au monde propre aux peuples euro­péens. De manière consciente ou non, les Euro­péens se savent à la fois de la Nature et dans la Nature.
Lire la suite
Exposition et concours photo : la nature comme socle

L’Institut ILIADE sur les ondes

L’Institut ILIADE
sur les ondes

Formation

La for­ma­tion consti­tue l’une des mis­sions prin­ci­pales de l’Institut ILIADE. Com­plé­men­taire d’autres ini­tia­tives, elle se carac­té­rise par son exi­gence et son ori­gi­na­li­té.

Son objec­tif est ambi­tieux : faire émer­ger une nou­velle géné­ra­tion d’acteurs du réveil des peuples et des nations d’Europe, afin de com­battre le risque de « grand effa­ce­ment » de notre civi­li­sa­tion et de renouer le fil de notre iden­ti­té com­mune.