Vient de paraître
Athé­na à la borne

L’Institut Iliade publie un nou­vel ouvrage de lutte contre la pen­sée conforme. Dis­cri­mi­ner ou dis­pa­raître ? Un plai­doyer pour la défense des peuples, de leur diver­si­té, de leur iden­ti­té !

Athéna à la borne
FORMATION
L’école des cadres de la Renais­sance euro­péenne

La for­ma­tion consti­tue l’une des mis­sions prin­ci­pales de l’ILIADE — Ins­ti­tut pour la longue mémoire euro­péenne. Com­plé­men­taire d’autres ini­tia­tives de même nature, elle se carac­té­rise par son exi­gence et son ori­gi­na­li­té. Avec un objec­tif ambi­tieux : faire émer­ger une nou­velle géné­ra­tion d’acteurs du réveil des peuples et des nations d’Europe, afin de com­battre le risque de « grand effa­ce­ment » de notre civi­li­sa­tion et de renouer le fil de notre iden­ti­té com­mune.

TOUJOURS DISPONIBLE
Ce que nous sommes

Ce pre­mier mani­feste de l’Institut ILIADE réunit un ensemble de textes ori­gi­naux et fon­da­teurs, expri­mant une vision du monde cohé­rente, cen­trée sur la figure pérenne de l’homme euro­péen.

Ce que nous sommes
TOUJOURS DISPONIBLE
Le chant des alouettes

La connais­sance de l’histoire et des valeurs de la civi­li­sa­tion euro­péenne ne peut faire l’impasse sur l’appréhension de l’univers esthé­tique propre aux Euro­péens. Et l’on sait depuis « le divin Homère » que cet uni­vers s’exprime aus­si par la voix des aèdes.

Le chant des alouettes
previous arrownext arrow
Slider
Dis­cri­mi­ner ou dis­pa­raître
Athé­na à la borne
Athéna à la borne
FORMATION
L’école des cadres de la Renais­sance euro­péenne

La for­ma­tion consti­tue l’une des mis­sions prin­ci­pales de l’ILIADE, avec pour objec­tif de faire émer­ger une nou­velle géné­ra­tion d’acteurs du réveil des peuples d’Europe.

previous arrownext arrow
Slider

Cita­tion du jour

« Il est temps de nous remettre en marche, à la recherche de la vivace racine qui existe en chacun de nous. »
Claudine Vincenot, Confidences des deux rivages, éditions Anne Carrière, 1999

En Pays défait, de Pierre Mari

Doci­li­té et conve­nance sont de toutes les époques certes, comme l’abaissement moral, mais depuis les années 80, l’universelle démis­sion, la rup­ture névro­tique du lien civi­li­sa­tion­nel, l’amnésie for­cée sont deve­nues la règle.
Lire la suite
En Pays défait, de Pierre Mari

Vinci, la fin de l’ancien monde

En plus d’avoir été un des peintres les plus remar­quables de la Renais­sance, Léo­nard de Vin­ci témoigne de la vision du monde de son temps. A tra­vers ses toiles se laisse des­si­ner une men­ta­li­té col­lec­tive par­ti­cu­lière.
Lire la suite
Vinci, la fin de l’ancien monde

A la recherche des dieux celtes du Donon

Les pre­miers signes de pré­sence humaine au Donon remontent à 3 000 ans avant notre ère. De la Pré­his­toire à l’Antiquité, le som­met a occu­pé un double rôle : place forte et lieu de culte.

Les Eparges, sur les traces de ceux de 14

Côté fran­çais, c’est la bataille des Eparges. Côté alle­mand, la bataille de Combres, du nom du vil­lage situé au pied des côtes. Bilan : 12.000 pertes pour les deux camps, sur 800 mètres de front.

Le champ de bataille de Verdun

Thé­ma­tique géné­rale du par­cours : Décou­verte pédestre des Hauts-de-Meuse, au nord-est de Ver­dun, où se joua la bataille épo­nyme de février à décembre 1916.

Randonnée, guerre et botanique au Mont-Cenis

Le col du Mont-Cenis, situé à 2081 mètres d’altitude à la fron­tière de la France et de l’Italie, per­met la liai­son entre la val­lée de la Mau­rienne et le val de Suse. Cet iti­né­raire étant facile d’accès et per­met­tant un pas­sage aisé de la bar­rière des Alpes fut une route mar­chande et mili­taire très emprun­tée depuis l’Antiquité.

Le double méandre d’Arcy-sur-Cure

La région de Véze­lay marque la fron­tière entre les gra­nites du Mor­van du sud et les pla­teaux mar­­no-cal­­caires du nord. Thé­ma­tique géné­rale du par­cours : Sites archéo­lo­giques.

La fortune et la virtù

Peu d’hommes ont sus­ci­té autant de pas­sions, de débats et d’in­ter­ro­ga­tions que Bona­parte. Oui, Bona­parte, le jeune géné­ral qu’au gré des opi­nions on blâme ou on loue d’a­voir, dans les deux sens du mot, ache­vé la Révo­lu­tion.
Lire la suite
La fortune et la virtù

Exit Michel Déon

Michel Déon : phil­hel­lène et poly­glotte, nomade et séden­taire, monar­chiste (et donc relié à la France des mous­que­taires et des pala­dins), amou­reux de la vie et de ses plai­sirs, ouvert au sacré et tout empli d’un res­pect qua­si païen pour le rapide des­tin.
Lire la suite
Exit Michel Déon

Nongqawuse, la Greta Thunberg africaine ?

Les pré­dic­tions apo­ca­lyp­tiques ne sont pas l’apanage de l’Europe. Les exemples de pro­phé­ties mil­lé­na­ristes faites par des ado­les­cents se retrouvent éga­le­ment en Afrique, notam­ment en Afrique du Sud et plus par­ti­cu­liè­re­ment chez les Xho­sa.
Lire la suite
Nongqawuse, la Greta Thunberg africaine ?

Il y a 50 ans, l’Europe sur la Lune

Der­rière la pro­pa­gande amé­ri­caine et au-delà du contexte de la guerre froide, un utile rap­pel du rôle des Euro­péens dans la conquête spa­tiale, par nos amis de Poli­tique Maga­zine. L’excellence comme but !
Lire la suite
Il y a 50 ans, l’Europe sur la Lune

Romy Schneider : la fiancée de l’Europe

La vie de Romy Schnei­der est digne d’un drame sha­kes­pea­rien. Telle Ophé­lie, elle incarne l’idéal fémi­nin, la pas­sion­née fou­gueuse, l’âme soli­taire, l’héroïne tra­gique du ciné­ma euro­péen.
Lire la suite
Romy Schneider : la fiancée de l’Europe

Jean Gabin, epitome de l’homme européen

Il est des hommes qu’on n’oublie pas, sans même les avoir jamais croi­sés. « On ne peut faire de comptes avec de tels êtres, ils arrivent comme le des­tin… trop ter­ribles, trop sou­dains, trop convain­cants, trop “dif­fé­rents” . » Jean Gabin est de ceux-là.
Lire la suite
Jean Gabin, epitome de l’homme européen

L’Institut ILIADE sur les ondes

L’Institut ILIADE
sur les ondes

Formation

La for­ma­tion consti­tue l’une des mis­sions prin­ci­pales de l’Institut ILIADE. Com­plé­men­taire d’autres ini­tia­tives, elle se carac­té­rise par son exi­gence et son ori­gi­na­li­té.

Son objec­tif est ambi­tieux : faire émer­ger une nou­velle géné­ra­tion d’acteurs du réveil des peuples et des nations d’Europe, afin de com­battre le risque de « grand effa­ce­ment » de notre civi­li­sa­tion et de renouer le fil de notre iden­ti­té com­mune.