Autour de Derborence, sur les traces de Ramuz

« On monte toujours ; la pente raidit. On est arrivé maintenant dans de grands pâturages, tout coupés de ressauts pierreux qui leur font des étages successifs. On n’est déjà plus bien loin de Derborence ; on n’est plus bien loin non plus de la région des glaciers... »
Lire la suite