Heimbach, Mariawald et la Ruhr. Chevaliers, moines, ingénieurs et chats sauvages

Cette randonnée entre lac et forêts offre trois haltes culturelles : un château, une abbaye et une centrale hydro-électrique Jugenstil. Dans ces collines souvent malmenées par l’histoire, demeure le témoignage de la tripartition indo-européenne : au château d’Hengenbach, les bellatores – ceux qui guerroient ; à l’abbaye de Mariawald, les oratores – ceux qui prient. Enfin, honorés par l’architecture élégante de la centrale, les laboratores – ceux qui travaillent.
Lire la suite