Voyage au Moyen Age

Voyage au Moyen Age

Voyage au Moyen Age

Prince Valiant (Harold Foster)Prince Valiant (Harold Foster). Acheter en ligne

Petit tré­sor oublié de la bande des­si­née amé­ri­caine de la fin des années 30 aux années 70 (puis série reprise par Mur­phy père et fils) qui reste l’une des réfé­rences de la BD actuelle. La série conte les exploits du héros épo­nyme, fils du roi de Thu­lé exi­lé en en Grande-Bre­tagne, et qui sera (entre autre) che­va­lier de la Table ronde.

L’intérêt de la série est sa grande cohé­rence (le héros vieillit au fur et à mesure des aven­tures, logique dans la suc­ces­sion des épi­sodes alors que la série parais­sait en strips heb­do­ma­daires) et de (re)découvrir un des­sin dont le style, par­fois désuet, a « dis­pa­ru » aujourd’hui mais n’en conserve pas moins une réelle vitalité !

On peut être cepen­dant un peu las­sé d’un héros s’en sor­tant tou­jours, à la limite du super-héros amé­ri­cain se bat­tant contre les méchant vikings assoif­fés de massacres…

Bref, pour retrou­ver ce qui fait qu’on aime les films hol­ly­woo­diens des années 50.

Les Compagnons du crépusculeLes Compagnons du crépuscule (Bourgeon). Acheter en ligne

« J’assouvis ma pas­sion pour l’histoire », admet bien volon­tiers cet auteur rare, des­si­na­teur et scé­na­riste très peu sta­kha­no­viste, mais emblé­ma­tique de la BD franco-belge.

Des­si­na­teur des deux pre­miers tomes de Bru­nelle et Colin (Le Vol noir et Yglin­ga, avec comme scé­na­riste Robert Genin, qui pour­sui­vra leurs aven­tures pen­dant encore 5 tomes avec un autre des­si­na­teur), il entame Les Pas­sa­gers du vent avec la sor­tie, immé­dia­te­ment remar­quée, de La fille sous la dunette (5 tomes publiés jusqu’en 1984, avec une « suite », La Petite Fille Bois-Caï­man, en 2009 et 2010), avant de pro­po­ser une fable éco­lo­giste et futu­riste dans Le Cycle de Cyan (6 tomes, de 1993 à 2014).

Mais ce sont sur­tout Les Com­pa­gnons du cré­pus­cule (3 tomes, 1984–1990) qui retien­dront l’attention du public culti­vé. A tra­vers cette bande des­si­née, le lec­teur suit la quête tour­men­tée d’un che­va­lier errant, flan­qué de la fille de celle que l’on nom­mait « sor­cière » et d’un jeune gode­lu­reau. Le tout sur fond d’une guerre qui pren­dra le nom « de Cent ans » et de sur­vi­vance d’anciennes croyances et autres magies…

Pas tou­jours de bon esprit, idéo­lo­gi­que­ment par­lant, mais le des­sin est superbe, le sou­ci du détail his­to­rique de très bon aloi, et la trame pro­pre­ment magique. Quant aux dia­logues, ils sont une invi­ta­tion à se replon­ger d’urgence dans le « sombre Moyen Age » de nos ancêtres.

RamiroRamiro (Vance, Stoquart). Acheter en ligne

Une série en 9 albums, qui retrace les aven­tures du che­va­lier épo­nyme au ser­vice du roi de Cas­tille Alphonse VII dans l’Espagne et le sud de la France du XIIe siècle.

Sans doute l’une des meilleures séries médié­vales his­to­riques, par­ti­cu­liè­re­ment bien docu­men­tée et illus­trée. A faire connaître !

Balade au bout du mondeBalade au bout du monde (Makyo, Vicomte). Acheter en ligne

Série com­plète en 4 cycles, mais dont le 1er (avec ses 4 tomes) est de loin le meilleur, tant pour la pré­ci­sion du des­sin, la luxu­riance des décors et la qua­li­té du scénario.

Par­tez sur les traces d’un royaume per­du hors du temps… Qui n’a jamais rêvé de se retrou­ver en plein Moyen Age ?