Notre monde d’hier, d’aujourd’hui et de demain

Notre monde d’hier, d’aujourd’hui et de demain

Notre monde d’hier, d’aujourd’hui et de demain

Corto MalteseCorto Maltese. Acheter en ligne

12 volumes écrits et des­si­nés en noir et blanc par Hugo Pratt, dans un style très par­ti­cu­lier mais d’une effi­ca­ci­té rare et aux his­toires par­ti­cu­liè­re­ment tra­vaillée.

Vision de l’Europe et du monde du début du « siècle de 1914 », depuis l’océan Paci­fique où se déroule une guerre oubliée entre les forces alle­mandes et celles de l’Entente cor­diale (La Bal­lade de la mer salée, Sous Le Signe du Capri­cone, Mû) jusqu’aux steppes de l’immensité russe (Cor­to Mal­tese en Sibé­rie, avec l’évocation du « baron fou » von Ungern-Sternberg)n en pas­sant par la Bre­tagne de Mor­gan (Les Cel­tiques), la mys­té­rieuse cité des Doges (Fable de Venise) et même une Suisse très oni­rique (Les Hel­vé­tiques).

Une édi­tion en cou­leurs des aven­tures de Cor­to Mal­tese, enri­chie pour chaque album par un dos­sier assez inté­res­sant, existe et apporte — sauf pour les puristes ! — une nou­velle vision de l’œuvre de Pratt.

DimitriDimitri. Acheter en ligne

Chaque bande des­si­née de cet auteur, pseu­do­nyme de Guy Sajer, est une his­toire bou­le­ver­sante, poi­gnante, reflé­tant l’expérience d’un homme qui a connu la guerre « moderne ». Sa vio­lence bien sûr, mais aus­si ses actes d’héroïsme. Et, sur­tout, la cama­ra­de­rie qui germe par­mi les hommes se dres­sant mal­gré tout dans le chaos et le fra­cas des armes et des machines…

Le des­sin de Dimi­tri reflète une esthé­tique de cette vision du monde au ser­vice d’histoires ayant comme trame essen­tielle les grands conflits de la pre­mière par­tie du XXe siècle. Le meilleur album, sans doute, est Kaleunt, épo­pée tra­gique d’un U-Boot, de son Kapitän­leut­nant et de ses hommes. Le plus émou­vant, Ras­pou­tit­sa, rend hom­mage aux mil­liers de pri­son­niers de guerre sur le front de l’Est. Et le plus déses­pé­ré, Kursk (Tour­mente d’acier), fait écho aux mémoires de guerre du « sol­dat oublié » Sajer.

S.O.S. BonheurS.O.S. Bonheur (Van Hamme, Griffo).

Série en 3 tomes (existe en inté­gral), où les his­toires des 2 pre­miers tomes sans liens appa­rents prennent tout leur sens dans le final.

Dans un monde démo­cra­tique « par­fait », entre 1984 et Le meilleur des mondes, qui ne cherche bien sûr qu’à vous rendre heu­reux, mais où la liber­té d’expression s’arrête là où com­mence la sau­ve­garde du sys­tème, sui­vez les choix d’hommes et de femmes qui se révoltent contre un Etat omni­pré­sent. Comme le consta­tait déjà Aldous Hux­ley : « Il reste encore quelque liber­té dans le monde. Peut-être les forces qui la menacent sont-elles trop puis­santes pour que l’on puisse leur résis­ter très long­temps. Mais c’est encore et tou­jours notre devoir de faire tout ce qui est en notre pou­voir pour nous oppo­ser à elles. »

La Zone (Eric Stalner)La Zone (Eric Stalner). Acheter en ligne

Série en 4 tomes qui pré­sente sous le trait et la plume de l’un des frères Stal­ner.

Dans un monde post-apo­ca­lyp­tique, en Angle­terre, une his­toire sub­tile, qui évoquent de nom­breuses ques­tions par­ti­cu­liè­re­ment cru­ciales sur la sur­vie d’une civi­li­sa­tion.

En espé­rant que cela ne devienne pas trop rapi­de­ment d’actualité…

AkiraAkira (Katsuhiro Otomo). Acheter en ligne

On sort à nou­veau de la BD fran­co-belge pour décou­vrir cette série édi­tée en 13 tomes en France (avec un 14e sur un modèle art book) qui décrit un Tokyo punk, vivant dans l’ombre des stig­mates d’un cata­clysme récent et dans la crainte que celui-ci ne se répète.

Kat­su­hi­ro Oto­mo vient de se voir remettre le grand prix d’Angoulême 2015. Pour une fois que l’on peut être d’accord avec un jury « de varié­tés », ne bou­dons pas notre plai­sir !

Valérian, agent spatio-temporel Valérian, agent spatio-temporel (Christin, Mézières). Acheter en ligne

Renom­mée Valé­rian et Lau­re­line, cette série de 23 albums, débu­tée en 1967, est désor­mais ache­vée.

Lais­sez-vous empor­ter à tra­vers le temps et l’espace par les aven­tures du couple d’agents très spé­ciaux le plus gla­mour et le plus effi­cace de la galaxie.

Intrigues ori­gi­nales jouant avec les codes du space-ope­ra, humour sub­til à chaque coin de page, clins d’œil aux auteurs de la BD fran­co-belge et des­sins somp­tueux font de cette série à la fois un grand clas­sique du 9e art et un véri­table chef-d’œuvre de science-fic­tion.

Les six voyages de Lone SloaneLes six voyages de Lone Sloane (Druillet). Acheter en ligne

Pour ceux qui ne sup­portent pas Star wars, une invi­ta­tion à explo­rer l’espace en com­pa­gnie d’un néo-Ter­rien, à la recherche de sa pla­nète volée aux hommes, et qui ose­ra regar­der les Dieux en face.

Druillet fut le pre­mier à « dyna­mi­ter » les cases clas­siques de la bande des­si­née, et si tout n’est pas du meilleur niveau (ou goût), on ne peut être que mar­qué par la vision du monde chao­tique qu’il nous pro­pose. Un choc à la fois esthé­tique et intel­lec­tuel. Soit tout l’apport d’une bonne BD !