La longue et riche histoire de la Hongrie. Éditorial de Philippe Conrad (NRH n°87)

La longue et riche histoire de la Hongrie. Éditorial de Philippe Conrad (NRH n°87)

La longue et riche histoire de la Hongrie. Éditorial de Philippe Conrad (NRH n°87)

La longue et riche histoire de la Hongrie. Éditorial de Philippe Conrad (NRH n°87. Dossier : Indomptable Hongrie)

Les Hon­grois viennent d’approuver, à 98 % des suf­frages exprimés, la décision prise par leur Pre­mier ministre de refu­ser les quo­tas de répartition des réfugiés qu’entendent leur impo­ser Ange­la Mer­kel et les tech­no­crates bruxel­lois. Les médias du système n’en ont pas moins chanté vic­toire, le quo­rum de par­ti­ci­pa­tion nécessaire à la vali­da­tion de ce choix n’ayant pas été atteint. Amère vic­toire pour les tenants de la pensée unique, inca­pables de com­prendre que les peuples ne sont pas des agrégats informes d’individus inter­chan­geables, privés de racines et de mémoire. Le gou­ver­ne­ment hon­grois a de plus aggravé son cas en fai­sant école. La Slo­va­quie, la République tchèque et la Pologne, réunies au sein du groupe de Vise­grad opposent un front com­mun aux dik­tats de Bruxelles. La pers­pec­tive de voir l’Autriche rejoindre la dis­si­dence fait craindre le pire… Les per­for­mances électorales des par­tis « popu­listes » dans d’autres pays européens ne font qu’accroître les inquiétudes des tenants d’un mon­dia­lisme déconnecté du réel.

NRH n°87. Dossier : Indomptable Hongrie

NRH n°87. Dos­sier : Indomp­table Hon­grie

L’histoire demeure heu­reu­se­ment ouverte et l’avenir n’est écrit nulle part, les dernières décennies l’ont lar­ge­ment confirmé mais, quelles que soient les pers­pec­tives d’un sur­saut sal­va­teur face à la société mar­chande planétaire déculturée en cours de for­ma­tion, il convient de s’interroger quant aux rai­sons qui ont fait qu’un petit pays de dix mil­lions d’habitants porte aujourd’hui, par l’exemple qu’il donne, les espoirs de bon nombre d’Européens.

L’esprit de résis­tance et la rési­lience dont ont su faire preuve les Hon­grois au cours de leur his­toire mil­lé­naire trouvent sans aucun doute leur source dans les siècles d’épreuves qu’ils ont dû tra­ver­ser pour main­te­nir une iden­ti­té constam­ment mena­cée. Née de la fusion de l’élément magyar issu des steppes orien­tales avec des popu­la­tions slaves puis ger­ma­niques, la popu­la­tion hon­groise, réunie et chris­tia­ni­sée par saint Étienne au tour­nant de l’an 1000, connaît d’abord les luttes oppo­sant les Grands à l’autorité royale. en 1242, les tatars enva­hissent le royaume qui perd le tiers de sa popu­la­tion.

Il faut, au XIVe siècle, l’avènement de la dynas­tie d’Anjou pour que le royaume de la sainte Cou­ronne renoue avec la puis­sance. Le retour de l’instabilité dynas­tique favo­rise les entre­prises des Otto­mans et le roi Sigis­mond est vain­cu en 1396 à Nico­po­lis. L’irruption de Tamer­lan en Asie mineure laisse un sur­sis à l’Europe bal­ka­nique et danu­bienne mais les exploits de Jean Hunya­di n’ont qu’un effet retar­da­teur. En 1526, la défaite de Mohacs signe la fin de la Hon­grie médié­vale, occu­pée désor­mais en majeure par­tie par les turcs jusqu’à la fin du XVIIe siècle, quand les vic­toires de Charles de Lor­raine et du prince Eugène ouvrent le temps du repli otto­man.

Inté­grés à l’empire Habs­bourg en y conser­vant nombre de leurs liber­tés tra­di­tion­nelles, les Hon­grois res­te­ront fidèles à Fran­çois Ier quand Napo­léon ten­te­ra de les entraî­ner contre leur sou­ve­rain légi­time. Mais le prin­temps des peuples de 1848 les voit se dres­ser contre vienne et récla­mer en vain leur indé­pen­dance. ils sau­ront au moins se garan­tir une large auto­no­mie dans le cadre du com­pro­mis de 1867, fon­da­teur de la double Monar­chie aus­tro-hon­groise qui les fait par­ti­ci­per au concert euro­péen jusqu’à la guerre de 1914–1918 dont l’issue se révèle pour eux épou­van­table.

Vain­cus, ils voient leur ter­ri­toire lar­ge­ment ampu­té et nombre de leurs natio­naux consti­tuer des mino­ri­tés dans les pays voi­sins. Contraints de se ral­lier au camp de l’axe au cours de la deuxième Guerre mon­diale, ils bas­culent ensuite pour près d’un demi-siècle dans la nuit com­mu­niste. en 1956, ils mani­festent leur soif de liber­té avant de la conqué­rir en 1990 lorsque s’effondre le bloc sovié­tique. L’oligarchie qui s’installe alors a vite fait de déce­voir. Les émeutes de 2006 réveillent l’esprit de rébel­lion d’un peuple qui refuse de subir, une révolte qui fait écho à celles de 1848 et de 1956.

Le secret de cette résis­tance réside peut-être sim­ple­ment dans le fait que les Hon­grois sont les héri­tiers d’une longue et riche his­toire dont ils ont conser­vé la mémoire, source indis­pen­sable au main­tien de leur iden­ti­té, la meilleure des défenses contre le nivel­le­ment mor­ti­fère engen­dré par le mon­dia­lisme libé­ral.

Phi­lippe Conrad

Au sommaire de ce numéro

Édi­to­rial. La riche his­toire de la Hon­grie. Par Phi­lippe Conrad
Ren­contre. Un diag­nos­tic pour l’Europe en crise. Entre­tien avec Jean-Fran­çois Gau­tier. Pro­pos recueillis par Pau­line Lecomte
Actua­li­té. Le billet inat­ten­du de Péron­cel-Hugoz. Les domi­ni­cains à Saint-Maxi­min
Anni­ver­saire. Le tour du monde de Bou­gain­ville. Par Phi­lippe Conrad
Mémoire. L’armée de Condé ou la grande errance. Par Anne Ber­net
1914–1918. Les si mal nom­més “comi­tés secrets”. Par Rémy Porte
Décryp­tage. Été 1944. L’épuration en Haute-Vienne. Par Xavier Larou­die
Por­trait. Syl­la, de la Répu­blique au pou­voir per­son­nel. Par Emma Demees­ter
Jeu. Syl­la et son temps
Mémoire des lieux. Notre-Dame de l’Épine, au coeur de la Cham­pagne. Par Fabrice Madouas
La camé­ra explore l’histoire. Du Gues­clin. Par Phi­lippe d’Hugues
Livres. Actua­li­té de livres his­to­riques
Un his­to­rien, une œuvre. Albert Mathiez. Par Oli­vier Zajec

Indomptable Hongrie

- Pré­sen­ta­tion du dos­sier
— La Sainte cou­ronne de Hon­grie. Entre­tien avec Geza Palf­fy. Pro­pos recueillis par é. Mous­son-Les­tang
— Saint Mar­tin, euro­péen et fédé­ra­teur. Par Ferenc Toth
— Les Ange­vins de Hon­grie. Par Mar­tin Benoist
— La Hon­grie face aux Turcs. Entre­tien avec Pal Fodor. Pro­pos recueillis par é. Mous­son-Les­tang
— Mars Hun­ga­ri­cus in Gal­lia. Par Ferenc Toth
— La révo­lu­tion hon­groise de 1848. Par Hen­ry Bog­dan
— La musique, c’est l’âme d’un peuple. Par Jean-Fran­çois Gau­tier
— 1918–1919 : les Rouges, les Blancs et les Alliés. Par Nico­las de Lam­ber­te­rie
— La bles­sure du trai­té de Tri­anon. Par Alexis Las­sagne
— Nico­las Hor­thy, le régent mécon­nu. Par Ghis­lain de Dies­bach
— Le par­ti des Croix flé­chées. Par David Tarot
— 1956 : les com­bat­tants de la liber­té. Par Hen­ri-Chris­tian Giraud
— L’octobre 1956 de Domi­nique Ven­ner. Pro­pos recueillis par Nico­las de Lam­ber­te­rie
— La Hon­grie depuis 1956, de Kadar à Orban. Par Nico­las de Lam­ber­te­rie
— Vik­tor Orban, cham­pion de l’Europe des nations sou­ve­raines. Entre­tien avec Vik­tor Orban