« La ligne claire », une vision du monde où le beau est au service du sens

« La ligne claire », une vision du monde où le beau est au service du sens

« La ligne claire », une vision du monde où le beau est au service du sens

Imprimer en PDF
Tintin (Hergé), évidemment, « de 7 à 77 ans » !Tintin (Hergé), évidemment, « de 7 à 77 ans » !. Acheter en ligne

Pour fai­re décou­vrir aux enfants le plus grand des héros de la ban­de des­si­née et por­ter un regard éton­ne­ment luci­de sur l’histoire de l’Europe (et du mon­de) du siè­cle pas­sé.

N’hésitez pas à redé­cou­vrir les aven­tu­res de Tin­tin repor­ter en « noir et blanc » : les ver­sions ori­gi­na­les de Tin­tin au pays des Soviets, Tin­tin au Congo ou du Cra­be aux pin­ces d’or étant par exem­ple mer­veilleu­se­ment savou­reu­ses…

De même, Les Exploits de Qui­ck et Flup­ke, Les Aven­tu­res de Jo, Zet­te et Jocko ou enco­re Les Aven­tu­res de Popol et Vir­gi­nie sont autant d’invitation à une vie aven­tu­reu­se pour les plus jeu­nes !

Les Aventures de Blake et Mortimer (Edgar P. Jacobs)Les Aventures de Blake et Mortimer (Edgar P. Jacobs). Acheter en ligne

Décé­dé en 1987, Edgar P. Jacobs a été rem­pla­cé dans les albums publiés depuis 1990 par Van Ham­me, Sen­te, Dufaux com­me scé­na­ris­tes, ain­si que des des­si­na­teurs mul­ti­ples mais qui ont conser­vé en géné­ral le sty­le ori­gi­nal.

Cet­te série est un autre monu­ment de la ligne clai­re, aux sce­na­rii com­plexes récla­mant une lec­tu­re « posée ». Un grand clas­si­que incon­tour­na­ble, flir­tant là aus­si avec l’histoire récen­te en y mêlant scien­ce-fic­tion, anti­ci­pa­tion et ancien­nes légen­des.

Et pour les aver­tis, jeter un œil aux Aven­tu­res de Phi­lip et Fran­cis : excel­lent !

Johan et PirlouitJohan et Pirlouit (Peyo). Acheter en ligne

Excel­len­te décou­ver­te du Moyen âge pour les enfants, en 17 tomes, mêlant aven­tu­res che­va­le­res­ques, folk­lo­re euro­péen et humour.

Les Aventures d’Astérix le GauloisLes Aventures d’Astérix le Gaulois (Uderzo et Goscinny). Acheter en ligne

Très bon jusqu’à Asté­rix chez les Bel­ges, le der­nier volu­me écrit pas Uder­zo.

A lire avec ses enfants, pour leur expli­quer, avec Le Tour de Gau­le ou Asté­rix en Cor­se par exem­ple, les sub­ti­li­tés humo­ris­ti­ques et les réfé­ren­ces à une « Fran­ce » tout à la fois diver­se et enra­ci­née, en voie de dis­pa­ri­tion…