Avec l’élection d’Emmanuel Macron, les déconstructeurs prennent la tête de l’Etat

Avec l'élection d'Emmanuel Macron, les déconstructeurs prennent la tête de l'Etat

Avec l’élection d’Emmanuel Macron, les déconstructeurs prennent la tête de l’Etat

Imprimer en PDF

Plus que jamais, l’Institut ILIADE défendra la culture française et européenne !

Ce 7 mai repré­sen­te une éta­pe déci­si­ve dans le pro­ces­sus de décons­truc­tion de la civi­li­sa­tion fran­çai­se et euro­péen­ne avec l’élection com­me Pré­si­dent de la Répu­bli­que d’un hom­me qui consi­dè­re que la cultu­re fran­çai­se n’existe pas.

Emma­nuel Macron, c’est le règne de l’avoir, l’accélération de l’invasion migra­toi­re, la rup­tu­re de la trans­mis­sion, la repen­tan­ce per­ma­nen­te, la hon­te de notre pas­sé ensei­gnée à nos enfants…

Face à la mena­ce du grand effa­ce­ment de notre cultu­re et de notre mémoi­re, préa­la­ble au grand rem­pla­ce­ment des peu­ples euro­péens, l’heure est à l’offensive pour défen­dre ce que nous som­mes et retrou­ver notre sou­ve­rai­ne­té !

Occu­pant le cré­neau cultu­rel et méta­po­li­ti­que, l’institut ILIADE conti­nue­ra à décons­trui­re les décons­truc­teurs à tra­vers ses actions de for­ma­tion, de réflexion, d’information et de com­mu­ni­ca­tion, afin de fai­re par­ta­ger au plus grand nom­bre l’histoire et la mémoi­re de la civi­li­sa­tion euro­péen­ne et ce par tous les moyens dis­po­ni­bles (com­mu­ni­ca­tion vira­le, livres, pres­se, for­ma­tion, orga­ni­sa­tion de mani­fes­ta­tions et d’activités cultu­rel­les, consti­tu­tion et ani­ma­tion de réseaux…).

Pour cela nous avons besoin de votre sou­tien :

Celui-ci nous per­met­tra de par­rai­ner de jeu­nes audi­teurs de nos for­ma­tions, pro­dui­re des vidéos, édi­ter de nou­veaux livres, déve­lop­per une pré­sen­ce offen­si­ve sur les réseaux sociaux et ren­for­cer notre réseau euro­péen.

Cet­te lut­te sera lon­gue mais elle est désor­mais urgen­te : n’oublions pas que les vic­toi­res cultu­rel­les pré­cè­dent tou­jours les vic­toi­res poli­ti­ques !

D’avance, je vous en remer­cie.

Phi­lip­pe Conrad
Pré­si­dent de l’Institut ILIADE