Lettre W

W

Wanderer

« J’avais péché en vou­lant me ser­vir d’un décor actuel pour don­ner corps à un rêve éveillé. Or, l’une des ver­tus du bon wan­de­rer est de ne rien atten­dre du che­min qu’il emprun­te. A cha­que pas il éveille les émo­tions, il se gor­ge de nou­veau­tés, mais il n’essaie pas de trou­ver des cor­res­pon­dan­ces entre ce qu’il décou­vre et ce qu’il espé­rait trou­ver. Il se gar­de bien d’évoquer trop sou­vent le sou­ve­nir de l’ancien temps sachant qu’il n’éprouvera que de la nos­tal­gie à com­pa­rer le pré­sent et le pas­sé. »

Syl­vain Tes­son, Petit trai­té sur l’immensité du mon­de, édi­tions des Equa­teurs, 2005

Tags : Sylvain Tesson, traité, immensité, monde, Wanderer

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z