Archives

Archives mensuelles pour ‘avril 2018’

  • #ColloqueILIADE 2018 : Le front de la mémoire et de l’histoire

    #ColloqueILIADE 2018 : Le front de la mémoire et de l’histoire

    Dans la guerre séman­tique à laquelle nous sommes confron­tés, le voca­bu­laire uti­li­sé est révé­la­teur. Il est ques­tion de formes « anciennes » du magis­tère de l’histoire, de la « pas­sion » des conti­nui­tés, de « l’injonction » faite aux his­to­riens de « ras­su­rer », de « poi­son » contem­po­rain. Il convient d’écarter toute « com­pro­mis­sion » avec le pro­jet « idéo­lo­gique » qui « empri­sonne » la socié­té dans la « nos­tal­gie » d’un pas­sé « mythi­fié »…

    Lire la suite
  • Succès du colloque « Fiers d’être Européens ! » organisé par l'Institut ILIADE

    Succès du colloque « Fiers d’être Européens ! » organisé par l’Institut ILIADE

    Ce same­di 7 avril à la Mai­son de la Chi­mie à Paris, plus d’un mil­lier de per­sonnes ont par­ti­ci­pé au Ve col­loque annuel de l’Institut Iliade. Un beau suc­cès pour une réunion cultu­relle et poli­tique majeure, com­plè­te­ment occul­tée par les médias domi­nants.

    Lire la suite
  • #ColloqueILIADE : Comment se réveille un peuple ? Le cas hongrois

    #ColloqueILIADE 2018 : Comment se réveille un peuple ? Le cas hongrois

    Le Groupe de Vise­grád, qu’on appelle aus­si V4, réunit la Pologne, la Tché­quie, la Slo­va­quie et la Hon­grie. Ce qu’il faut en rete­nir est que ces pays, qui ont été des monar­chies impor­tantes durant le Moyen-Age, aux cours res­pec­tées et recon­nues, aux armées impor­tantes, ont fini par s’effondrer sous la pres­sion exté­rieure à la fin du Moyen-Age, et depuis un demi-mil­lé­naire, ont été aux prises avec des grandes puis­sances hos­tiles. Le cœur de l’Europe a ain­si été occu­pé, pillé, divi­sé, domi­né, conquis et colo­ni­sé.

    Lire la suite
  • #ColloqueILIADE 2018 : Introduction

    #ColloqueILIADE 2018 : Bienvenue au sein de notre communauté retrouvée

    Si Paul Valé­ry écri­vait en 1919 « Tout est venu à l’Europe et tout en est venu », force est de recon­naître que depuis la longue guerre civile euro­péenne qui a mar­qué le siècle de 1914, le far­deau de l’homme blanc aujourd’hui n’est plus celui qu’évoquait Rudyard Kipling, alors que l’Europe condui­sait encore le monde. Non, le far­deau de l’homme blanc c’est désor­mais de ram­per sous le poids de ses péchés, mar­qué du sceau de l’infamie.

    Lire la suite
  • Vivre en Européen : « La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon »

    Vivre en Européen : « La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon »

    Extrait de l’ouvrage col­lec­tif de l’Institut ILIADE Ce que nous sommes — Aux sources de l’identité euro­péenne, par Gré­goire Gam­bier (Pierre-Guillaume de Roux édi­teur, lan­ce­ment offi­ciel à l’occasion du col­loque annuel de l’ILIADE, le 7 avril 2018 à Paris).

    Lire la suite
Page 2 sur 2«12