Archives

Archives mensuelles pour ‘avril 2018’

  • Le défi d’une utopie : « La face cachée du multiculturalisme »

    Le défi d’une utopie : « La face cachée du multiculturalisme »

    S’il ne fera pas l’unanimité, l’essai de Jérôme Blan­chet-Gra­vel est une lec­ture néan­moins néces­saire. Ses deux cents et quelques pages pré­cisent non seule­ment le mul­ti­cul­tu­ra­lisme mais aus­si les termes de la frac­ture intel­lec­tuelle – et donc poten­tiel­le­ment poli­tique – latente entre un natio­na­lisme clas­sique et la mou­vance iden­ti­taire.

    Lire la suite
  • Déchirer les ombres, d'Erik L’Homme

    Déchirer les ombres, d’Erik L’Homme

    Vous connais­sez Erik L’Homme ? Phae­no­men, Le Livre des étoiles, A comme Asso­cia­tion, Nou­velle Sparte… Et bien là, rien à voir. Vous vou­lez un livre pour lire quelques pages le soir avant de vous endor­mir ou pas­ser le temps entre deux sta­tions dans le métro ? Un livre qui se ter­mine lorsque vous le refer­mez et le repo­sez dans votre biblio­thèque ? Alors ce livre n’est pas pour vous.

    Lire la suite
  • Immigration : Enoch Powell, le prophète diabolisé

    Immigration : Enoch Powell, le prophète diabolisé

    C’était il y a tout juste un demi-siècle, alors que l’Angleterre et l’Europe ne subis­saient que les tout pre­miers assauts d’une crise migra­toire qui culmine aujourd’hui avec l’arrivée mas­sive d’extra-Européens sur le conti­nent. Le 20 avril 1968, Enoch Powell, grande figure du conser­va­tisme anglais et pro­mis aux plus hautes fonc­tions, avait déci­dé d’évoquer ses craintes avec les citoyens de son pays.

    Lire la suite
  • #ColloqueILIADE 2018 Refuser la repentance coloniale

    #ColloqueILIADE 2018 : Refuser la repentance coloniale

    La repen­tance, nous y sommes. Et cette repen­tance s’illustre par une phrase et par un évé­ne­ment tout à fait extra­or­di­naire. Le 10 mai 2001, à l’unanimité et durant la pré­si­dence de Jacques Chi­rac, les dépu­tés fran­çais, y com­pris les dépu­tés de droite, ont voté une loi, la loi dite « Tau­bi­ra ». Cette loi qua­li­fie de crime contre l’humanité la traite escla­va­giste. Mais pas n’importe quelle traite escla­va­giste : la seule et unique traite escla­va­giste euro­péenne.

    Lire la suite
  • #ColloqueILIADE 2018 : L’héritage de la chrétienté médiévale

    #ColloqueILIADE 2018 : L’héritage de la chrétienté médiévale

    On sait à quel point le mil­lé­naire qui s’étend du Vème au XVème siècle de notre ère a été long­temps déva­lo­ri­sé et le simple terme de Moyen Age rete­nu pour l’identifier résu­mait une période per­çue comme inter­mé­diaire entre une Anti­qui­té parée de tous les attraits et une une « Renais­sance » cen­sée ouvrir une ère nou­velle au sor­tir des sombres siècles « gothiques » consi­dé­rés comme des temps « bar­bares ». Gus­tave Cohen en son temps et, plus près de nous, Régine Per­noud, Jacques Le Goff ou Jacques Heers ont ren­du jus­tice aux siècles pré­ten­du­ment obs­curs au cours des­quels s’est opé­rée la genèse de notre civi­li­sa­tion occi­den­tale.

    Lire la suite
  • #ColloqueILIADE 2018 : Le droit des Européens à la continuité historique

    #ColloqueILIADE 2018 : Le droit des Européens à la continuité historique

    La conti­nui­té his­to­rique d’un peuple implique l’existence d’un pas­sé. Pas­sé conju­gable au pré­sent per­met­tant ain­si sa trans­mis­sion aux géné­ra­tions futures. En Europe, une obli­ga­tion péni­tente de repen­tance, cou­plée à un ensei­gne­ment de l’Histoire sans chro­no­lo­gie et qui fait la part belle aux cultures et civi­li­sa­tions étran­gères, empêchent notre peuple de convo­quer son pas­sé col­lec­tif.

    Lire la suite
  • Se réapproprier les hauts lieux de la civilisation européenne

    #ColloqueILIADE 2018 : Se réapproprier les hauts lieux de la civilisation européenne

    Sur une carte de l’Europe, les hauts-lieux de la spi­ri­tua­li­té ne sont que des points minus­cules, mais ils rayonnent. Enra­ci­nés dans notre ter­ri­toire, la plu­part s’inscrivent dans des cadres gran­dioses. Dres­sés devant nous, ils se comptent par mil­liers et il fau­drait cer­tai­ne­ment plu­sieurs ency­clo­pé­dies pour les réper­to­rier tous. Que diriez-vous alors de les regrou­per et de les clas­ser sur une seule carte ? C’est le défi que s’est pro­po­sé le pré­sent pro­jet, en éta­blis­sant une car­to­gra­phie numé­rique des lieux sacrés d’Europe.

    Lire la suite
  • #ColloqueILIADE 2018 : Comment se réapproprier notre identité (nos identités) ?

    #ColloqueILIADE 2018 : Comment se réapproprier notre identité (nos identités) ?

    La conscience de que l’on a été, de ce que l’on est, et de ce que l’on peut ou veut deve­nir, implique une adap­ta­tion aux cir­cons­tances qui pour ce qui concerne les Euro­péens, en matière d’identité, les oblige à pri­vi­lé­gier tout ce qu’ils ont en com­mun sur tout ce qui les sépare.

    Lire la suite
  • #ColloqueILIADE 2018 : De l’identité heureuse

    #ColloqueILIADE 2018 : De l’identité heureuse

    Nos iden­ti­tés ne sont pas des papiers, cela à plu­sieurs titres, et d’abord parce qu’elles sont plu­rielles, et c’est de cette plu­ra­li­té iden­ti­taire qu’est faite un être, ce que nous appe­lons en lan­gage pro­fane, un indi­vi­du. Ici se pose une ques­tion ances­trale, et tou­jours cen­trale : à quoi nous sen­tons-nous appar­te­nir, quelle appar­te­nance nous per­met-elle de dépas­ser nos soli­tudes et d’adoucir l’angoisse que res­sent tout indi­vi­du per­du dans l’immensité du temps et de l’espace, où il ne fera qu’un très éphé­mère pas­sage et pour­rait n’avoir comp­té pour rien ?

    Lire la suite
  • #ColloqueILIADE 2018 : Les limbes et les larves

    #ColloqueILIADE 2018 : Les limbes et les larves

    « Où la chose manque, on y met le mot », disait Mon­ther­lant. La seule inter­ro­ga­tion sur l’identité atteste de sa dis­pa­ri­tion. Lorsqu’elle existe, dans son évi­dence et son immé­dia­te­té, elle ne sus­cite aucun dis­cours : elle est, stable et sûre, fût-elle mal assu­rée ou pré­caire sur un plan indi­vi­duel.

    Lire la suite
Page 1 sur 212»